La permaculture ,en route pour la transition écologique

 

Édition : Terre Vivante

Auteur : Grégory Derville

 

La permaculture : En route pour la transition écologique

Cela fait un petit moment que ce livre est en ma possession, je plaide coupable , j’ai mis énormément de temps à vous le présenter, parce que je voulais avoir du temps devant moi pour rédiger cet article .

Vous savez, je le répète maintenant depuis près d’une année , nous sommes en transition écologique à la maison . Et parce que c’est aussi notre quotidien, que c’est aussi une façon d’instruire , j’en parle régulièrement sur le blog . Je le précise puisqu’il est vrai qu’un livre de permaculture sur un blog d’IEF c’est tout de même « hors sujet » !

Bah non , justement , j’ai été un peu scotché dès les premières pages de ce livre, spécialement les pages 15 et 16 .

J’ouvre un livre de permaculture et que vois-je ? Que l’ief fait partie intégrante de ce système . Personnellement , je n’avais pas vraiment fait le rapprochement , mais j’avoue que ça prend tout son sens au fil du livre .

Cet ouvrage, ne vous apprend pas au sens strict du terme, à jardiner , ni a « faire de la permaculture , dans le sens où on ne vous dira pas « faites ceci ou faite comme cela « !  Ce livre vous explique ce qu’est la permaculture, ça parait simple comme concept , je pensais en avoir saisi les grandes lignes avant même de l’ouvrir , et pourtant je crois que je n’avais rien compris .

Alors si comme moi , vous pensiez qu’il suffisait de faire des buttes , des lasagnes etc et du jardinage bio  pour être un bon permaculteur et bien vous aussi vous avez tout faux!  Pour vous faire un gros résumé , c’est plus une philosophie de vie qu’une méthode de jardinage , d’où l’inclusion de l’ief , des toilettes sèches, des produits d’entretien maison  etc, tout cela fait partie de l’immense puzzle qu’est la permaculture.

Une fois que l’on a compris cela , ça devient plus simple , puisque qu’il ne s’agit plus d’une ligne unique et stricte à suivre , tout en devant plus compliqué , puisqu’il faut trouver la méthode qui nous convient , à nous, notre mode de vie, notre terrain etc !  Enfin les familles qui pratiquent l’IEF savent bien qu’il n’y a pas qu’une seule façon d’apprendre un chapitre (par exemple) , la permaculture c’est pareil .

De cette lecture , j’ai retenu l’idée que c’était un cercle , sans fin/ perpétuel . Je vais prendre l’exemple de mes chèvres naines, qui sont une passion maintenant  mais avant ça , commençons par le début :

  • les premières chèvres de grandes tailles sont arrivées chez nous , à cause d’un terrain en friche , impossible à nettoyer
  • nous sommes passés  à la taille « naine » pour des raisons de facilité  à les garder dans l’enclos .
  • la passion a pris le dessus de 2 j’en suis aujourd’hui à 9 ( 10 peut-être cette année).

Ce que je n’avais pas compris c’est que mes chèvres aussi , comme l’ief faisait partie intégrante de ma permaculture

  • elles nettoient le terrain
  • elles me fournissent du fumier et du paillage
  • fumier / paillage qui se retrouvent dans mon potager
  • potager où pousse mes légumes
  • légumes que je vais consommer
  • et une fois la récolte finie, les pieds de haricots verts , par exemple , seront donnés à manger aux chèvres ⇒nettoyage du terrain

Il en va de même avec :

  • les poules qui nettoient , mangent les restes et me donnent des œufs
  • les toilettes sèches : le compost terminera dans le potager , qui me nourrira , ça repartira dans les toilettes etc (oui c’est pas glamour comme exemple mdr)

Voilà ce que j’ai appris , au fil de ces pages , peu importe d’où vous partez , le but est de commencer . Ce livre vous aidera à vous poser les bonnes questions , trouver les bons compris pour que cela soit « rentable/productif « , tout en restant un plaisir  et en harmonie avec la nature .

A lui seul , il vous donne un max d’énergie , puisqu’on se rend compte qu’on est déjà dans cette démarche de transition écologique , par le biais de l’ief notamment . Cela nous conforte dans notre choix , nous donne confiance  … et voilà , en ce début d’année pas forcément folichon , j’ai envie de vous dire de lire ce livre , cela vous fera le plus grand bien .

Lance d’arrosage

Lance de pulvérisateur avec pompe à main – Vert

Un article pour parler de ma dernière acquisition , pas de livre aujourd’hui  donc  ! Vu les températures annoncées cette semaine vous allez comme moi arroser vos potagers et jardins .

Chez nous , pas  de tuyau d’arrosage brancher sur l’eau courante : nous arrosons à l’eau de pluie exclusivement , grâce à une énorme citerne enterrée (construite avant notre arrivée dans la maison) . Malheureusement la citerne est éloignée du potager , et pour l’instant nous remplissons des bidons , un petit coup de brouette et un arrosoir .

Alors oui , nous manipulons , mais prochainement j’investirai dans une pompe histoire d’envoyer l’eau dans une citerne intermédiaire . En attendant j’ai découvert cette lance .

Il suffit de glisser le tuyau dans mes fameux bidons et d’actionner la pompe avec les mains (comme un fusil à pompe dans les films lol) , l’avantage c’est que ça fait une pluie finie qui tombe sur les légumes et que l’on en met moins qu’avec l’arrosoir . Et ça muscle aussi, mon bicep gauche était un peu douloureux le lendemain ….

Comment avoir un corps et un jardin de rêve !