Étude de langue -Cycle 4 -#2

   Un nouveau manuel , vient de paraître aux éditions Bordas

Étude de la langue * Cycle 4 Manuel de l’élève (Éd.2016)

 

Beaucoup de choses intéressantes dans ce manuel, à commencer par le livret , détachable, qui se trouve en début de livre . Ce dernier contient les  corrigés des exercices, et je sais que vous êtes beaucoup à rechercher ça dans les manuels .

L’étude de langue, on ne peut difficilement « inventer » avec cette matière donc toutes les leçons y sont . C’est sur la présentation et l’aménagement,le découpage du livre que va se jouer notre décision de choisir ou non un manuel .

Grammaire (65 leçons)

Une petite partie sur la nature des mots , n’oublions pas que même en 5ème certaines bases ne sont pas encore là . Puis , une large part pour « les fonctions ». Là j’ai du nouveau, enfin des notions que nous n’avons pas vu et revu depuis 3/4 ans . Pas moins de 19 leçons  : épithète,apposition puis les compléments du nom ,du verbe, et de phrase (10 leçons) .

Vient ensuite la partie sur « la phrase ». Les classiques : négatives,déclarative,actives ,passives … mais des nouveautés impersonnelles et emphatiques . Encore une large partie sur la phrase complexe et les subordonnées conjonctives  (10 leçons).

dernière partie sur le texte : organisation et  analyse . Avec en dernière leçon une initiation à l’analyse littéraire que j’ai beaucoup aimé .

Conjugaison (24 leçons)

Bon, pas de surprise, tout y est . La nouveauté ,si je peux appeler ça ainsi , c’est que les temps sont exploités sur 2 leçons . La première,classique, sur le temps et ses terminaisons et la seconde sur l’emploi de ce temps . S’il est important de maîtriser la conjugaison au sens propre , il est aussi important quand on écrit d’utiliser le bon temps et de savoir pourquoi celui-là et pas un autre .

Orthographe (30 leçons)

Il est probable que je passerai les premières leçons , car la réforme y a été appliquée et  je n’y adhère pas du tout chez nous il restera des oignons ,  week-end et  croque-monsieur… Néanmoins, outre ma conviction de l’orthographe passé, une grande partie est consacrée aux homophones (14 leçons) et j’y trouve enfin « tout,tous,toutes », car moi qui galère pour savoir si on met tous ou tout  (forme invariable), je sais par expérience, que ce n’est que rarement mentionné dans les livres . Oui je regarde à chaque fois mdrrrr .

Vocabulaire (15 leçons)

Je n’ai pas grand chose à dire sur cette partie parce qu’il est difficile de la juger . Tout dépendra du niveau de l’enfant . Je pense qu’il n’y aura aucune nouveauté mais de l’enrichissement , du complément à ce que l’enfant connaît . Somme toute, la dernière leçon sur les figures styles est très complète.

 

Voilà pour l’organisation, maintenant la présentation des leçons .

  • Une large partie « j’apprends » , avec un code couleur pour la difficulté mais aussi dans la présentation . Des mots en gras, ou en rouge, ou en bleu … Bref je trouve ça très clair « visuellement ».
  • Une fiche de synthèse sous forme de schéma là encore très visuel, et une page de test avec différents niveaux . Où l’on peut s’évaluer sur 10 points. Il y en à 10 réparties dans le manuel .
  • En moyen 10 exercices par notions ,plus 2 ou 3 situations d’écriture . Et toujours selon un certain niveau de difficulté .

 

Ce que j’en pense !

J’ai aimé ce manuel, je le trouve  très complet , je pense même m’en servir pour Mr N , pour expliquer les notions telles que les subordonnées ,l’épithète,l’apposition etc…. durant le cm2 ,en restant sur le niveau 1 bien entendu . Et je l’adopterai peut-être dès la 6ème .

Cette année j’ai vu avec Miss C, son ennuie dans cette matière,à revoir encore une fois le B.A-BA . Alors que si nous avions eu un manuel comme celui ci, nous aurions avancé, je pense . Mr N, n’étant pas ultra fan ,je pense qu’il sera plus judicieux d’y travailler sur 4 années, plutôt que 3  , à moins que les manuels de 6ème soient revus avec la réforme . Il faudra que je me penche là-dessus ,prochainement .

Les points « faibles » selon moi !

  • Les extraits de textes sont trop courts à mon goût . Même si je sais, que ce n’est  pas un manuel de littérature  et que de ce fait , ce n’est pas sa fonction première . Mais je souligne quand même que ce ne sont que de grands auteurs classiques , c’est peut-être pour ça justement que j’en voulait plus (oups ,chipoteuse un jour,chipoteuse toujours … mdr)
  • trop peu de références sur l’origine des mots , et surtout aux langues anciennes

 

Photo1144

Photo1143

Photo1142

Photo1145

approfondissement de la grammaire

Continuons notre cheminement en grammaire,  entre nature et fonction, chez nous du moins c’est pas très clair tout ça !!!

Enfin, nous avons des circonstances atténuantes . Tout d’abord, j’ai appris moi même sur les bancs de l’école, ceci explique cela !!! Puis il y a la confusion générale, pas plus tard que ce matin, je décide avec Mr N, qu’à présent, nous analyserons la phrase de sa dictée du jour.  Tout ce passe bien, verbe, sujet,nom commun, adjectif, les déterminants puis il restait juste : sur , aux ( aux pommes).

Donc pour ne pas dire de bêtises, je prends le dictionnaire, en même temps c’est un geste que mes enfants doivent acquérir , donc il est bon qu’ils me voient faire .

  • Sur : préposition
  • aux : préposition sauf  que dans la leçon la page suivante, il est indiqué que au ou aux, sont des articles contractés …

Alors moi je veux bien mais  : des tartes aux pommes

  • aux = à les

oui mais on me dit aussi

  • qu’une préposition introduit un complément , ici COI = des tartes à quoi = aux pommes

Afficher l'image d'origine

Vous voyez, les explications sont un peu confuse pour moi, donc pour les enfants,cela ne peut être clair . En attendant que je me démêle de ce sac de nœuds, voici quelques liens intéressants, pas exclusivement en grammaire, mais rien qu’à les imprimer, ça me donne envie mdrrr, comme quoi tout arrive .

D’ailleurs l’autre jour, quelqu’un conseillait la lecture de   « La grammaire est une chanson douce  »  d’Erik Orsenna

Afficher l'image d'origine

 

 

français : analyse de mot - grammaire - cm  Afficher l'image d'origine   Afficher l'image d'origine

 

J’aime bien aussi l’arbre des natures de mots , que j’ai trouvé en fin du manuel étude de la langue ce1

approfondissement de la grammaire

Étude de la langue -cycle 4

Focus sur le nouveau manuel des éditions Magnard  :
Etude de la langue Cycle 4 5e 4e 3e Jardin des lettres – Nouveau programme 2016

  • Jardin des lettres – étude de la langue -cycle 4

Jardin des lettres - Étude de la langue Cycle 4 (2016) - Bimanuel

Un manuel unique pour le cycle 4 , réservé à l’étude de la langue ! C’est peut-être l’un des seuls point positif de cette réforme . Il est évident qu’il n’existe pas 36 000 règles de français , et que chaque année les mêmes choses sont revues . Je trouve donc que de tout mettre une bonne fois pour toute dans un même manuel, c’est une très bonne nouvelle .

D’un point de vu, purement « IEF » , c’est vraiment pratique .Tout est regroupé , nous pouvons nous concentrer sur les notions qui coincent et nous avons tout le programme sous les yeux en 1 seul livre .

Présentation du manuel

383 pages – près de 120 notions – des outils de mémorisation ( cartes mentales) – et une partie pour le brevet . Le livre est découpé en 7 parties

  1. Le lexique (1)
  2. Le lexique (2)
  3. Autour du nom
  4. Le verbe (1)
  5. Le verbe (2)
  6. La phrase
  7. Le texte

J’aime beaucoup l’intro d’ouverture . A l’aide un texte de  » Grand Corps Malade », on étudie « la grammaire » , on fait la différence entre l’écrit et l’oral, on joue avec les mots, le rythme et la construction de texte .  J’avoue , ça me parle , peut-être parce que j’aime bien cet artiste , peut-être parce que ça dépoussière la grammaire , faire comprendre que cela n’est pas forcément « chiant » , c’est bien .

Le livre est aussi rempli d’œuvres d’art  et par forcément « grand format » . Pourquoi je  le souligne, parce que parfois j’ai l’impression,dans les manuels, qu’on  place ces illustrations pour remplir des pages supplémentaires. Là ,non, ça illustre, met un peu de gaieté dans la page et ça cultive en plus , sans gêner la fonction première du manuel .

Des minis leçons :  « je retiens » . Oui parce qu’arrivé en 5ème normalement on a fait le tour des notions et donc c’est de la révision et de la mise en application. Quelques exercices pour mettre en application la règle, puis des exercices d’écriture

En fin de partie, il y a plusieurs pages « bilan » , à partir d’un même texte, des exercices sont proposés,  mais avec des difficultés différentes ( groupe 1,2 ou 3 ) . En IEF, ça peut être pratique, si l’enfant peine une peu avec la notion en 5ème on propose le niveau 1, puis en 4ème le niveau 2 etc… Si c’est une notion « acquise » pour en être sûr, on prend direct le niveau 3 . Et comme il y a 3 Bilans, on a ce qui faut pour les 3 années du cycle 4 .

Hugo,Montesquieu,Pagnol,Stendhal,Flaubert,Apollinaire,Cocteau,Twain, Balzac ….. et il y en a d’autre ! Voilà les auteurs dont les extraits truffent ce manuel , et cela, mérite d’être applaudi des deux mains . Arrivé au cycle 4 , il est important de voir de bons textes, avec des belles tournures de phrases, de la syntaxe , du style quoi . Car nous n’écrivons pas comme nous parlons !

Les cartes mentales sont assez sympa, enfin pour moi, car Miss C, elle, ne comprend pas cette forme de résumé .

J’aime vraiment dans ce manuel la partie sur le texte , pour apprendre à rédiger et argumenter .

Ce que j’aurai aimé  :

  • c’est que la partie sur les figures de style soit plus étoffée ( mais c’est peut-être une question de programme nationale ,ça )
  • La partie sur l’origine des mots , là ,il y a un manque sur les préfixes et suffixes latins et grecs. Avec le retrait du latin par la ministre, c’est dommage de ne pas faire plus dans le manuel

Photo1130

Photo1129

Photo1128

Photo1127

Photo1126

Etude de la langue Cycle 4 5e 6e 4e Jardin des lettres