Être et devenir

L’autre jour sur facebook, Lætitia, demandait ce que ce film avait provoqué chez nous . Hors je ne l’ai vu que ce week-end, et j’aimerai vous parlez de ce que j’ai ressenti suite à son visionnage . Tout d’abord, je n’ai pas couru après ce film, l’occasion de le voir c’est juste présenté à moi, mais je vivais très bien le fait de ne pas l’avoir vu , jusqu’à aujourd’hui ….

Afficher l'image d'origine

 

Tout d’abord , je n’ai rien appris de plus , que je ne savais déjà . Ce film m’a apporté un point de vu sur la mise en pratique du unschooling surtout . On peut voir les applications réelles de cette non-pédagogie , et ce à travers de nombreuses familles de par le monde .

Et moi ,alors suis-je faite pour ça ?

En théorie oui, en pratique je ne crois pas … Une des choses que je retiens du film c’est les rencontres,sorties etc…. J’ai l’impression que ces familles passent leurs temps à sortir que ça soit à des expos, des ateliers ,dans des musées, des rencontres non-sco, cours de musique,de peinture …etc…

C’est là que dans notre situation que ça coince . Financièrement ,déjà en famille nombreuse ça coince , je n’ai pas le budget pour tout ça . Alors ,certains me diront qu’il y a plein d’activités gratuites, oui mais en campagne ,bien moins qu’en ville d’une part. D’autre part , je ne peux pas m’extasier d’un atelier où il y a 3 bouts de papier unis, des ciseaux et de la colle afin de faire une carte pop-up par exemple. Je trouve difficilement des  ateliers vraiment enrichissants …. J’assume , je suis chiante, il faut que ça soit gratuit et bien ^^

Un autre problème se pose aussi, celui des multiples rencontres . Ne me prenez pas pour un ermite , j’adore les gens, les rencontres mais pas tout le temps . Je n’accroche pas avec tous, sous prétexte que nous pratiquons l’ief , j’aime ma tranquillité.

J’ai vu beaucoup de familles qui voyageaient . Et oui moi aussi j’aimerai me dire allez on part 3 mois au USA pour apprendre la langue, la géographie etc… Le simple fait d’aller à Paris pour aller visiter le Louvre va nous coûter pas loin de 500 € (entre le gasoil,le péage aller/retour et l’hébergement) et ça je dois attendre encore un peu car nous ne le ferons qu’une fois donc il faut que miss K puisse s’en souvenir quand même ….  André Stern,nous raconte comment il a été dans plein de pays , hors moi 15 jours en Vendée c’est tout ce qu’on se permettre. Il dit aussi à un moment : je n’étais presque jamais chez moi …A l’inverse , nous , nous y sommes très souvent .

Au final, je suis sortie un peu frustrée de ce visionnage . Je me dis que pour vraiment faire du unschooling il faut une source énorme de nourriture spirituelle et culturelle . Que tout cela à un prix, un budget que je n’ai pas .Bon je suis sûre que toutes les familles n’ont pas autant de moyens financiers et qu’elles pratiquent le unschooling quand même , mais moi c’est vraiment mon ressenti après visionnage .

Afficher l'image d'origine

Je vais quand même ,réfléchir à quelques aménagements pour notre future année, plus de souplesse peut-être, une autre approche … Je ne sais pas !!! Je me dis que le unschooling moi je le pratique aujourd’hui à 35 ans, j’ai toujours été autodidacte , et aujourd’hui c’est vrai je ne me demande pas si je peux changer une prise électrique, grâce à internet je vais faire des recherches ,regarder des vidéos et au final quand je serais prête , je changerai ma prise .

En dernier lieu n’est-ce pas ça que je veux transmettre à mes enfants , que l’on peut apprendre tout et tout le temps ? Est-ce incompatible de rester assis devant un manuel et d’apprendre à apprendre ? Quand je vois les résultats de Mr N, qui ne voulait /n’aimait pas le français ou la lecture et qui aujourd’hui pour finir son programme de la semaine va faire plusieurs pages à suivre , de lui même . Il commence à vraiment gérer le travail de la semaine, en fonction des jours, des matières , de ces préférences etc… Et ça dans la vie c’est vachement utile comme compétence , certains adultes n’y arriveront jamais, lui du haut de ses 10 ans, l’a acquis .