Inscription Clonlara

Pour celles et ceux qui seraient tentés par l’aventure Clonlara, je vous annonce que les inscriptions sont ouvertes pour l’année 2022-2023. Et c’est ici que cela se passe !

Tout d’abord vous devez savoir que Miss C y est inscrite depuis 3 ans à présent, elle entamera sa dernière année (grade 12) , Mr N termine sa seconde année et Miss M commencera en septembre. Tout ça pour vous dire, que je ne vous parle pas de quelque chose au hasard.

Qu’est ce que c’est ? Vous trouverez les explications en ligne, sur leur site .

Je vais juste vous parler de ce que cela représente pour nous (notre famille) notre projet de vie etc .

C’est la possibilité de continuer l’ief comme nous le souhaitons, d’instruire nos enfants d’une manière alternative à la scolarisation classique, spécialement quand la question de l’orientation et du lycée arrive. Bien qu’il existe une formule dès la maternelle, je ne vous en parlerai pas ici, puisque je ne l’ai jamais utilisée, mais ça existe.

Clonlara nous offre la possibilité de cocher la fameuse case « Diplôme », si chère à la tradition française et son fameux baccalauréat ! Institution totalement désuète, qui a perdu au fil des ans ses lettres de noblesse pour finir totalement piétiné sous l’autel du taux de réussite de 90% voir 100% dans certains lycées. Mais voilà, sans diplôme de second degré, dans notre pays, nous ne sommes Rien, je vous passe mon opinion sur la chose.

Soucieuse, de ne pas voir se fermer des portes aux enfants, parce que je les aurais encouragés sur la voie de l’instruction en famille, je trouve ce compromis acceptable. Ils auront ce papier  » diplôme », de second degré, qui facilitera les choses tant au niveau poursuite d’étude que futur CV, et aux yeux de la société.

Il n’y a pas de contenu ?

C’est exact, ce n’est pas un CPC comme nous en avons l’habitude en France. Je vous la fais courte, parce que j’en ai déjà parlé sur le blog.

On commence en 3° jusqu’en terminale, et durant ces 4 années, on doit totaliser 22 crédits minimum (1 crédit = 180 heures d’études sur un sujet/une matière). Une partie de ces crédits est « obligatoire », pas le contenu, mais plus la matière, on y retrouve maths, anglais, sport, EMC, sciences, histoire, géographie et d’autres au choix.

Ce que j’apprécie est que justement les enfants vont apprendre ce qu’ils veulent, en anglais par exemple, ils peuvent décider d’étudier la littérature anglaise du 19° siècle (livre en anglais lol), ou sur une approche plus académique avec un manuel, ou encore passionné de science ou d’histoire, n’utiliser que des ressources en anglais pour assouvir leur passion.

Il y a tellement de possibilités que c’est vraiment génial.

J’aime aussi, les crédits au choix qui vont vraiment tourner autour de ce que l’enfant aime ou veut découvrir. Encore une fois, ça peut être très académique comme suivre des cours, des MOOC , Miss C fait du japonais de cette façon. Mais aussi permettre à l’enfant d’aller tester des centres d’intérêts du moment.

Car soyons honnête, énormément de jeunes, ne savent pas vers quoi se diriger comme études supérieures ou comme carrière, 14/15 ans, mais c’est si jeune !

Là, c’est une chance de tester, pourquoi pas !

Mon avis

Après 3 années quasi complète pour Miss C, je peux assurer que c’est une formule qui lui a fait beaucoup de bien. Certes, cette façon de faire est particulière et à des années lumières de ce que nous faisions avant. On a galéré au début, j’avoue. Mais le résultat est que ma fille est très épanouie aujourd’hui et que cette formule « à l’américaine », est très valorisante pour elle.

Peut-être qu’elle n’aura pas le même niveau de connaissance qu’une élève de terminale, scolarisée, et alors ? Une élève de zone prioritaire aura-t-elle le même niveau qu’une autre issue d’un lycée privé parisien huppé ? Laissez-moi en douter, et pourtant elles auront eu le même programme officiel, à la base !!!

J’ai le plaisir de voir une jeune fille, vivante, qui aime apprendre, qui n’est pas rebutée par l’idée d’apprendre une nouvelle compétence si elle en a besoin. Elle s’est se mettre au travail seule, se motiver seule et fournir de gros efforts si besoin. Voilà là, des qualités qui n’ont pas à la faire pâlir face à un bachelier. Sa devise est : quand on ne sait pas, on prend un livre (manuel) et on apprend !

Je pense qu’elle possède les clés de la réussite.

Je suis disponible par message (mail, ou mp sur la page fb) si vous souhaitez échanger sur Clonlara .

EMC- Présidentielle et Contrôle académique

Dans 8 jours, Miss M, à son contrôle (niveau 4ᵉ) et comme chaque année j’ai des remarques sur l’ EMC et des questions sur les Valeurs de la république, car oui il faut faire des cours dessus, dans un pays qui se targue d’être celui des droits de l’homme, visiblement il faut les enseigner de façon très très très académique , parce que ce n’est pas inné chez tous !

Sauf que chez nous, ces valeurs se vivent, se transmettent plutôt que ne s’apprennent dans des livres !

Bon cette année, point de bataille là-dessus pour moi, enfin si, mais de façon différente…

Donc, n°1: La Présidentielle ! On ne va certainement pas y couper et là ça va être très claire : Ma fille ne s’y intéresse pas du tout. Et cest tout à fait normal pour n’importe quel ado de 13 ans ! Mais allez donc faire entendre cela à deux inspecteurs ! Et bien, c’est très simple, j’irai avec un très bon article de Paris Match : Pourquoi la présidentielle de 2022 n’intéresse pas les citoyens ?

Et voilà comment faire un double EMC en une page. Non seulement grâce à un article de presse , vous cochez le thème « les médias » et en plus vous soutenez votre argumentaire face au scepticisme des IA.

Pourquoi une enfant de 13 ans s’intéresserait à une campagne alors que même les adultes votants boudent ?

N°2, les valeurs de la République et là, je vais m’en donner à coeur joie, toujours en utilisant l’actualité ! En étudiant chacune des valeurs puis en demandant ma fille de rédiger un texte reflétant son opinion !

Nous allons parlez de la Liberté, de se faire vacciner ou non ! Avec le code de Nuremberg, celui de la santé, serment d’Hippocrate ou encore la décision de l’ UE sur la vaccination. Sans oublier la maxime La liberté de chacun, s’arrête où commence celle de l’autre.

L’égalité , Un président peut-il discriminer des citoyens qui n’enfreignent pas la loi ? Sommes-nous encore égaux après ses mots ?

Fraternité ? Notre pays n’a jamais été aussi divisé, existe-t-elle encore ? Exemple de ces médecins qui voudraient faire payer les non-vaccinés à l’hôpital par exemple, alors qu’ils n’enfreignent pas la loi !

Voilà vous voyez le topo quoi, oh oui je vais faire de l’ EMC mais peut-être qu’ils ne vont pas aimer ce qu’ils vont voir mdrrrr.

Du dégout en passant par la colère pour arriver à l’idée !

La rue de Grenelle a publié son décret, il est abject et sournois à son image quoi. À l’image de notre pays désormais, il va falloir encore une fois s’adapter.

Je n’ai pas le bac comme ça, c’est clair, je ne crois pas non plus à une hypothétique solution miracle, qui nous sauverait de cet ordre en marche.

J’ai écumé les solutions possibles :

  • le hors-contrat : ça ne court pas les rues surtout niveau collège/lycée , les seuls sont ultra religieux, ce qui est fondamentalement impossible pour moi. Je peux scolariser en école privée, je peux sans souci avoir des religieuses qui font cours à mes enfants mais l’enseignement de la parole de Dieu et les messes/prières, non,ça, c’est trop pour notre famille athée.
  • le hors-contrat non religieux, encore plus rare, un niveau désirer parfois et un coût de 3500€/an et enfant ! Non je ne peux pas et ne veux pas mettre ce prix-là !
  • Le privé sous-contrat : a fermé dans ma commune et dans l’autre à côté, il faut faire 12km , avec une route pas super géniale.
  • Frauder mais je n’aime pas devoir me cacher!

Reste le collège public de la commune, et après discussion avec mes filles, elles veulent bien y aller ! Miss M en 3ème et Miss K en 6ème ( rentrée 2022).

Mais, oui il y a un mais et un gros MAIS !

Jean-My est joueur, ça tombe bien, moi aussi ! Déjà, Miss M fait d’italien en lv2 alors ils vont lui procurer des cours d’italien (cned), sinon ils pourront toujours refuser l’inscription (lol).

L’inscription se fera mi-aout, pas avant ! J’ai décidé de le faire au dernier moment, parce que la loi m’y autorise ! Officiellement, car je n’ai pas encore décidé où je vivrai (déménagement) ou bien quelle école nous avons choisi.

Enfin, et là je sens qu’ils vont beaucoup m’aimer au collège ! Mes filles devront faire :

  • Acte de présence (sauf cas de fatigue)
  • être polie et respectueuse envers tous
  • se défendre et défendre leur point de vue en toute occasion

Les devoirs non faits, les 0/20, le manque d’implication …… ne font pas partie de notre choix. Elles devront continuer à s’instruire à la maison, en unschooling et à se cultiver, mais l’école , RIEN À FOUTRE !!!

  • Et chaque fois que cela sera nécessaire (harcèlement ou autre) j’irai déposer plainte
  • Chaque prof absent, pas juste un cours, mais de vraies absences non remplacées, j’irai déposer plainte pour défaut d’instruction autant contre le collège, que le rectorat. Me proposant même à venir faire cours : vous n’avez pas de prof, ne bougez pas, j’arrive !

Je ne crains pas les services sociaux puisque qu’ils sont débordés, qu’ici les 3/4 des familles sont des cas sociaux mdrrr, on va juste se fondre dans la masse, c’est bien ce qui est voulu, non ?

Le dossier scolaire ? Ne sert à rien puisque Parcours sup est une loterie !!!

Les diplômes, n’ont aucune valeur à mes yeux de toute façon !

Il en va de même avec l’académie, qui en septembre, ne manquera pas de venir vers moi pour savoir Où sont mes filles ! Et là, la réponse sera toute faite :

  • Elles sont scolarisées, mais je n’ai pas l’intention de vous dire où, ni de vous aider à les trouver ! Vous pouvez appeler toutes les écoles de la région, vous finirez bien par les trouver. Si la loi m’impose de les scolariser, elle ne m’impose pas de vous le prouver ou encore de vous aider ! Après tout, si l’Éducation Nationale n’est pas capable de savoir où et qui sont ses élèves, je ne suis pas responsable.

Moi aussi, je suis joueuse. Et je vous encourage à faire de même si vous le souhaitez. Respectez la loi, ne veut certainement pas dire s’aplatir devant JM Blanquer.

Il ne sait pas à quel point ,nous, JE, suis radicalisée à la liberté !!! J’ai transmis le plus important à mes enfants :

  • Avoir une opinion même à contre-courant !
  • Défendre son opinion
  • Remettre en question son opinion, en écoutant l’autre, et en actualisant ses informations
  • Chercher et comprendre par soi-même

Si cela ne convient pas à l’ EN, ils peuvent toujours exclure mes enfants de leur école, à non, ils ne peuvent pas, oups ! Et comme, j’aurai beaucoup de temps, puisque je n’aurai plus à instruire mes filles, je pourrai avec grand plaisir le passer à les défendre …

#Fallait pas m’énerver Jean-mi ! Et encore moins me forcer !!! Car le consentement, c’est important !