Cahier d’activités des petits ingénieurs

Édition : Usborne

Auteur : Eddie Reynolds & Darran Stobbart

Illustrateur : Petra Baan

Traducteur : Nathalie Chaput

 

Cahier d’activités des petits ingénieurs 

 

Les adeptes des apprentissages libres, les allergiques à tout ce qui est formelle , vont littéralement adorer ce carnet !

Conseillé à partir de 7 ans par l’éditeur , aucun doute que tous les petits scientifiques en herbe vont vous le réclamer . Parents comme enfants seront comblés par les expériences proposées , et surtout par la démarche scientifique . Durant les contrôles du secondaire,  les inspecteurs  abordent très régulièrement « la démarche scientifique « , qui nous devons l’admettre n’est absolument pas vu à l’école, de façon pratique, juste théorique,  mais on nous le demande à nous .

Le gros plus de ce livre est justement qu’il fournit , presque clé en main cette fameuse « démarche » !

Pour ma part , je suis très impressionnée , par le niveau  des notions présentées . Des notions assez poussées tout de même  comme le biomimétisme , l’inertie, les moteurs à explosion et pourtant abordées de manières extrêmement ludiques . Si je devais définir ce carnet en quelques mots , je dirais : « la démocratisation de l’ingénierie  » .

C’est scientifique, créatif et instructif : que demander d’autre ?  S’il est vrai que le design est un peu « enfantin » je pense tout de même m’en servir pour le collège l’année prochaine . Oui vous avez bien lu , le collège . Afin d’introduire une notion ou de l’expliquer de façon plus simple .

Il est évident que nous compléterons , par exemple à la page 50 notion sur les membres artificiels , on propose de dessiner une prothèse , en dessinant l’avant bras ou la main de l’enfant .

Je vois bien Mr N et Miss M , qui seront en 6° et 4°, construire une prothèse avec du carton , un partir d’un gant ? …..

Ce livre m’inspire énormément et je trouve qu’il a beaucoup de potentiel , donc n’hésitez pas même si votre enfant à plus de 7 ans . Avec un peu d’imagination, je pense qu’il y a de quoi faire des merveilles.

Un squelette bien sympathique

Je vous en avais déjà parlé , principalement au moment de Noël , de ces minis légos  : « Les nanoblokcs  » , que Mr N, apprécie construire . Je vous ai montré les  réalisations des pokémons  ou du bateau de pirates , voici notre squelette :

 Nanoblock – NBM-014 – Squelette Humain – 490 pièces

     

 

Nombre de pièces : 490 – Temps de réalisation : plusieurs heures ( sur 2 ou 3 jours) Dimension du produit fini : hauteur 24 cm – largeur 6cm

Je précise que M N à 12 ans, qu’il est très patient  et qu’il en a déjà construit plus de 10 modèles, ce qui fait qu’il maîtrise bien les modes d’emploi lol .

 

 

Manipulateur Ferroviaire

                                                            Éditeur : Ugears

 Puzzle 3D à Construire Manipulateur Ferroviaire en Bois – Ugears

 

Voilà après plus de 10h de montage , étaler sur plusieurs jours, je vous rassure, mais du coup je n’ai pas forcément  pu comptabiliser à la minutes près  et 356 pièces plus tard , voici enfin le résultat

Un très beau manipulateur ferroviaire  !

Mon fils a choisi le modèle, c’est ça qu’il voulait , bien que cela soit conseillé à partir de 14 ans . Il va en avoir 12 , et je n’étais pas loin au besoin , sachant que c’est le second modèle qu’il construit . Mais là , niveau expert , et je confirme le niveau !!!

Pour la construction, tout est fourni, ni colle, ni vis , juste des pièces qui s’assemblent entre elles ou à l’aide de cure-dents , il est préférable d’avoir une petite bougie, parfois pour « graisser » les pièces. Cependant  nous avons utilisé quelques outils comme un petit marteau . Ce n’est pas « obligatoire » mais avec autant de pièces, au bout d’un moment ça fait mal aux mains de les rentrer en appuyant si fort .

La boite en elle même est toute mince ( Dimension de l’emballage: 37x14x3 cm), et est composé de planches , comme celles-ci . C’est super clair, chaque élément est numéroté , il suffit de suivre les instructions , en image, et seulement en image , et d’être patient…

Il y a quelques éléments en rab, au besoin . Et tant mieux, car parfois ,soit on galère un peu à les sortir de la planche au début surtout, après on chope le coup et c’est plus facile .  Et quelques fois, ça casse, sans être hercule, il faut bien forcer pour l’assemblage et les pièces les plus fines il faut faire très attention .

Pour être franche, j’en ai abîmé une  et mon fils aussi , et j’en ai cassé une , c’est tout . Trois  sur un total de 356 , c’est relativement peu , et ça prouve la solidité à condition de ne pas les mettre dans n’importe quelles mains.