Choix et conséquences de l’ief collège/lycée

Je pensais avoir déjà écrit sur le sujet, mais je ne retrouve pas l’article ??? Donc je vais en écrire un nouveau (ou pas). Parce que suite au confinement, je vois énormément de parents se lancer dans l’aventure, mais sans avoir vraiment et pleinement pris conscience de ce que cela impliquait à longs termes.

Ce que vous devez savoir avant de vouloir vous lancer dans l’aventure avec des ados !

On ne se lance pas en ief en primaire comme dans les niveaux secondaires,  car les conséquences ne sont pas les mêmes, que cela soit pour le retour à l’école (collège ou lycée) ou dans les études supérieures.

  • Avant 16 ans, oui l’éducation nationale « doit » reprendre votre enfant, mais où ils veulent. C’est-à-dire dans le niveau, l’établissement ou la filière qu’ils veulent et pas forcément en rapport avec ce que vous demandez !

 

  • À partir de la 5ᵉ, des tests de niveau sont demandés par une bonne partie des établissements publics. Ces tests se déroulent en Mars/Avril généralement, suivant les écoles, les académies, les départements les modalités changent . Tant en termes de lieu de tests que du contenu de ceux-ci.

 

  • Anticipation, il faut généralement prévenir l’académie à partir d’octobre de l’année précédente d’un retour à l’école, pour que vous soyez averti des tests.

 

  • Recalage, si votre enfant échoue aux tests, l’EN ne le prendra que dans un niveau « inférieur » (redoublement)

 

  • Après 16 ans, même s’il y a dorénavant une obligation de formation des 16/18 ans, vos enfants ne dépendent plus de l’éducation nationale. Ces derniers n’ont aucune obligation de trouver une place à votre enfant dans un établissement. Les élèves scolarisés sont prioritaires pour les places disponibles.

 

  • Les études supérieures, ne sont pas toutes accessibles à des enfants issus de l’IEF. Sans dossier scolaire, votre dossier ne passera pas, spécialement dans les filières de médecine ou vétérinaire. L’ief vous fermera des portes, inévitablement, vous devez en avoir conscience.(même si votre enfant a suivi des CPC et à un dossier à présenter)

 

  • Un chemin compliqué, mais pas impossible ! Ré-inscrire son enfant est parfois compliqué, long et usant mais pas forcément impossible.

Voilà pour les grandes lignes, en choisissant l’instruction en famille pour des ados, ayez bien conscience que vous prenez la décision de quitter l’éducation nationale et que cela aura des conséquences. Que rien ne vous ait dû, que vous avez décidé que prendre en charge d’instruction de vos enfants et que pour le retour vous devrez aussi parfois batailler.( parfois non ça dépend)

J’attire votre attention sur les niveaux, si instruire en primaire est relativement simple, on peut voir que pour le collège certains parents ont plus de mal, et que pour le lycée, il faut pouvoir suivre.

Que les CPC, ne sont qu’un support, mais que votre enfant aura, même s’il a 17 ans, besoin d ‘aide à des moments, vous ne pourrez pas vous décharger intégralement sur le cpc.

Inscription Clonlara

Petite info importante et pas des moindres, puisque je vous annonce l’ouverture des inscriptions chez Clonlara.

Vous savez que Miss C est inscrite depuis cette année, ça ne sera pas une surprise donc si je vous annonce que je viens juste de finaliser sa ré-inscription pour l’année prochaine. Nous sommes très satisfaites de ce choix.

Vous trouverez des explications ici et un retour sur le 1er semestre et sur le site de Clonlara en suivant ce lien

Concernant les tarifs : Lycée – de la troisième (9th grade) à la terminale (12th grade)

  • 2020–2021 frais de scolarité : 900 euros (NB: le tarif est plus important pour les étudiants qui entament une scolarité chez Clonlara directement en terminale)
  • Frais annuels d’inscription : 175 euros pour le premier enfant et 50 euros par enfant supplémentaire

Pour toutes demandes d’informations complémentaires, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact de leur site, les personnes travaillant à l’antenne française, sont adorables et vous expliqueront tous ce dont vous avez besoin.

Dernière info, en cas d’inscription, vous pouvez mentionner mon nom (clouet cindy) et mon mail (arrowenn@rocketmail.com), dans le formulaire, si le blog vous a permis de connaitre ou vous a donné envie de vous inscrire. C’est toujours sympa  de savoir que le blog est utile …

Clonlara 1er semestre

Après un semestre chez Clonlara, j’ai très envie de vous faire un retour.( info l’article a été commencé le 5/02)

Pour Miss C, n’ayant connu qu’une instruction formelle avec programme pré-établi, le changement a été un peu déstabilisant au départ. Lui expliquer qu’elle était « libre », n’a pas été si simple à mettre en œuvre. Il a fallu du temps pour s’approprier cette nouvelle façon de s’instruire.

Un détail m’avait échappé lors de mon inscription, on travaille par semestre, à l’américaine quoi, et donc début janvier, nous avons dû clore le premier. Cela se traduit par pas mal de résumés, de ce qui a été fait, avec quoi, comment et pourquoi, dans chaque matière.
C’était très long mais le résultat final est inestimable à mes yeux, puisque une fois fini, je n’avais plus la même fille à mes côtés.

Ce bilan, a permis à Miss C de se rendre compte de tout ce qu’elle avait accompli en quelques mois. Et de mieux s’approprier cette façon de fonctionner, ainsi elle a commencé le 2nd semestre sur les chapeaux de roues. En réelle et totale autonomie, je n’ai plus de : « je fais quoi ? »

Durant 7 ans, elle a eu un programme (fait par mes soins), lui détaillant chaque semaine et chaque matière. Il suffisait de s’assoir, de regarder sa feuille et elle savait quoi faire.

Là, même si elle a une ligne pré-établi, elle est libre. Un peu comme si nous avions retiré des barrières invisibles qui lui matérialisaient le chemin à suivre. Son chemin est toujours là, mais si elle veut marcher dans l’herbe (en continuant à avancer ou en s’arrêtant) c’est possible. Et cette liberté, a un peu effrayé ma grande stressée, inconditionnelle des règlements.

Pour elle la liberté se traduit par :

  • utiliser les vieux manuels, sans se soucier du programme français de 2020
  • s’attarder sur une matière et la faire durant 3 jours
  • se découvrir un intérêt pour des matières, jusque-là jugées barbantes et inintéressantes
  • s’instruire durant des heures, il me semble que lundi, elle a comptabilisé plus de 6 h . Y compris les week-ends.

En sciences, le fait d’utiliser de vieux manuels, lui a redonné goût à cette matière. Le manuel, qui n’est que cours et croquis, est juste passionnant et complet, exit les pages aux photos criardes des nouveaux manuels. Non seulement elle a appris de nouvelles notions car soyons honnête de nos jours les programmes tournent souvent autour des mêmes sujets, mais elle a pu ainsi croiser des sujets et approfondir quand elle le voulait, en visionnant énormément de reportages.

En maths, matière obligatoire, après avoir pris un ancien manuel afin de revoir les bases , elle a opté pour la suite des maths singapour en version anglaise (fin de collège/début de lycée).

Une autre matière « obligatoire » c’est l’art du discours, passionnant. Nous avons opté pour un recueil de discours célèbres, puis Miss C , va ensuite faire des recherches sur le contexte, l’auteur, ce que cela lui inspire etc. Le premier était un discours de Nelson Mandela, elle en a donc appris plus sur sa vie  et sur l’apartheid, et oui 16 ans et pourtant elle n’avait rien vu de tout cela dans ses manuels et les programmes d’histoire.(tristesse)

Fini l’espagnol et rebonjour le japonais qu’elle pratique assidûment et comme chez Clonlara en parle en heure et non en chapitre ou programme,  pour le coup elle y passe des heures, soirée, week-end ou vacances même.

Je crois que c’est « le  » truc le plus cool avec cette façon de travailler, bien que nous ayons un emploi du temps, les apprentissages débordent sur le temps libre sans contrainte. Ce week-end par exemple , ma fille qui est une grande lectrice, fait un crédit de littérature soit 180h dans l’année, et donc ce week-end elle y a consacré 7h , sans que je ne lui demande bien entendu , ça devient un loisir.

Il en va de même avec l’organisation, parfois elle me dit : ce matin j’ai du mal à me concentrer, du coup elle va regarder des reportages, ça l’ennuie d’étudier avec un manuel (ou support formel) , aucun souci ,elle peut  prendre un roman en anglais qui comptera pour le crédit d’anglais .

Depuis qu’elle a réellement compris comment cela fonctionnait , c’est une vraie émulation, un sujet en ouvre un autre qui découle sur un autre, on passe de l’anglais au français ou japonais, bref travailler ,apprendre et s’instruire deviennent un loisir et c’est très gratifiant pour elle et pour moi, car la voir s’épanouir ainsi, hummm que ça fait du bien.

Voilà , elle et moi en sommes très satisfaites, par contre pour l’instant Mr N, lui n’a aucune envie de suivre sa soeur. Lui voit la quantité de travail à fournir et à ce jour (il peut changer d’avis), n’a pas du tout envie de fournir autant d’efforts lol.de mémoire je pense que Miss C va compléter 6 crédits pour cette année soit 6*180h : 1080h de travail (plaisir lol)