Rentrée : Et que le sort vous soit favorable !

C’est à peu près tout ce qui me vient à l’esprit quand je pense à la rentrée cette année.

D’un côté les enfants instruits en famille, enfin ceux qui le peuvent encore… qui luttent contre une loi totalement arbitraire, avec :

  • un Président qui annonce lui-même que « l’école n’est plus à la hauteur »
  • un Ministre qui lui annonce qu‘un enfant sur 4 n’atteint pas le niveau en fin de 3e

D’un autre ceux scolarisés et c’est peut-être bien les plus à plaindre

  • 4000 postes de profs vacants
  • 3000 contractuels embauchés (ni formés, ni forcément aptes)
  • 30 min de sport par jour
  • plus de français et de maths
  • la réussite de chaque élève en maternelle

Un manque criant de moyens, une usine à gaz dès la maternelle, une mise en danger de l’instruction…

Et des parents qui se sont tous réjouis de les renvoyer là-dedans, après 2 mois de vacances à ne plus savoir quoi en faire. Pas un ne bronche, du moment qu’il y a un pantin devant la classe, qu’il soit architecte, journaliste, ou je ne sais quoi… Ils se contrefichent de savoir si le pantin soit en capacité d’instruire leurs enfants, et pourtant on sait qu’un mauvais pédagogue, surtout en primaire, fait bien des ravages sur toute la scolarité ensuite.

À côté de ça, un président qui balance des mesures, sans savoir si cela pourrait être mis en place, comment caser 30 min de sport quotidien, tout en augmentant le français et les maths, sans rechigner sur autre chose ?

Déjà que les programmes sont rarement terminés chaque année, je ne vois pas comment on peut en mettre « plus »+++

Dois-je clore cet article, déjà bien joyeux , en parlant de l’école inclusive ?

Et oui, notre chère Éducation Nationale se veut inclusive. Spécialement avec le changement de genre, dès le plus jeune âge … hum…oui, c’est bien, la tolérance etc… Dommage que cela soit par effet de mode je dirai. Oui Mode, et ceux qui s’en réjouissent devraient réfléchir 5 min

Où est l’inclusion des enfants handicapés ? Manque d’AESH, manque d’heures, scolarisés quelques heures seulement, voir pas du tout.

Où est le respect des enfants qui ne rentrent pas dans les cases ? Comme ceux en ief , stigmatisés par les recteurs, inspecteurs, Minsitres et Président : terroriste, fantômes, associables, faibles niveaux et j’en passe.

Il suffit de voir comment l’ Education nationale traite déjà les minorités pour voir que la cause LGBT, n’est pas et ne sera pas une Vraie inclusion, mais encore et toujours, seulement un coup de Com.

Bon courage les enfants, et que le sort vous soit favorable !

Merci, Mr le Président ! (sans ironie)

Oui, Merci, M. Macron, vraiment de tout mon cœur, et sans aucune ironie de ma part. Je vais même aller plus loin, merci d’avoir été un bon Président !

Bon, cette dernière partie à mon avis n’arrivera qu’une fois dans ma vie, je ne pense pas, jamais, le redire (ou écrire). Mais qu’est-ce qu’un bon président ? Un homme (femme) qui va amener son peuple « plus haut », à se dépasser, à combattre, à résister, à être fier d’appartenir à cette nation.

Et en ça, Monsieur, vous avez réussi, dans notre famille, alors MERCI !

Les 12 mois qui se sont écoulés, depuis le 14 juillet 2021, où vous avez annoncé la mise en place du Pass vaccinal, ont été une révélation, un challenge permanent pour notre famille. Mais aussi une confirmation, que nous avions les ressources, les tripes et tout le cran nécessaire pour être nous même.

J’ai, au cours de l’année écoulée, pu, grâce à vous, offrir la plus belle des leçons de vie à mes enfants. J’ai pu leur apprendre la résistance, la foi en ses idées, la résilience et enfin la détermination.

Et même si, la vie ne vous a pas attendu pour nous enseigner tout ceci, j’avoue que faire face à la Tyrannie, sans jamais plier, bien que difficile à certain moment, est aujourd’hui, notre plus grande fierté.

Vous avez décrété une loi, une obligation, avec laquelle, nous, n’étions pas en accord. Vous avez même souhaité nous emmerder « affectueusement »…. Je vous retourne toute mon affection en retour, car aujourd’hui qui est le plus emmerdé des deux ?

Jamais, je n’ai cédé à votre vaccin, votre pass, votre chantage, ni à la pression de la société toute entière.

  • J’ai éteint la Télé pour ne plus entendre ces inepties de plateaux tv
  • J’ai coupé des liens avec certaines connaissances lointaines, de surface…
  • J’ai évité le sujet avec des amis pour conserver le lien
  • Je me suis pliée à votre loi
  • J’ai renoncé aux quelques loisirs et sortis que nous faisions
  • J’ai renoncé à des soins médicaux

J’ai plié mais sans JAMAIS rompre. Durant 12 mois, j’ai fait le dos rond, écouté, entendu, bien des choses au sujet des gens qui refusaient le vaccin, (produit expérimental encore à ce jour). Et avec une immense fierté aujourd’hui je vous emmerde en retour, car Je sais, Mes enfants savent, que l’on peut avoir des croyances à l’encontre de l’opinion et s’y tenir.

Vous êtes (et votre loi) notre plus belle victoire.

Il y a quelques mois, je disais ici même que la liberté et la résistance coulaient dans mes veines, faisaient partie de mon ADN.

Aujourd’hui, je ne fais pas que le Dire, je le prouve.

Nous avons résisté à notre façon certes, d’autres ont trouvé des solutions alternatives, d’autres n’ont pas eu le choix et enfin certains en route ont changé d’avis, ont rebroussé chemin. Vous nous avez offert une belle preuve que la résistance n’est pas morte en 45, et que JAMAIS le peuple français ne se laissera faire.

Nous n’étions peut-être pas majoritaires, beaucoup (ou pas), mais s’il suffit d’une étincelle pour déclencher un incendie, il suffit d’une poignée d’hommes pour mettre en marche une révolution.

Aujourd’hui, nous ne sommes pas uniquement le groupe 0, sur une étude clinique en cours. Nous sommes, toutes et tous ( à travers le monde), la preuve, de votre inefficacité.

Faire des lois, obliger les gens à s’y soumettre = c’est être un Président.

Obtenir la confiance de sa nation = c’est être un Grand Président ! et vous avez échoué, nous en sommes la Preuve.

Merci pour ce Texte à cet auteur inconnu !

Parce que je n’y crois pas…

Quand Macron a annoncé l’interdiction de l’ief, j’avoue que je n’étais déjà pas très bien psychologiquement à l’époque, et donc j’ai vite fait preuve de pessimiste et de cynisme face au combat qui s’engageait entre le MEN et les familles.

À l’époque, je ne me suis pas investie dans la lutte, au contraire, je me suis éloignée le plus possible du monde de l’ief. Comme je l’ai dit, il y avait d’autres facteurs et raisons (en plus) à cela.

Aujourd’hui, et ça n’engage que moi, hein ! Je n’y crois toujours pas … à ces fameuses autorisations que nous pourrons obtenir si nous « faisons bien l’ief » , spécialement le splendide motif 4 : situation propre à l’enfant.

C’est du flan, c’est du vent, je n’y crois pas, 2 secondes !

Si vous voulez le fond de ma pensée : Il a été décidé que chaque enfant irait à l’école, sauf ceux qui font chier ! À savoir les handicapés au sens large du terme, regroupant les troubles Dys compliqués, les autistes, les aspergers, trisomiques, hyperactifs, trouble de l’attention…etc… Bref tout ce que coûte cher et qui demande une adaptation de l’ EN : là clairement, les gamins peuvent, et c’est fortement encouragé, rester à la maison. Le mot d’ordre est claire : on ne veut pas de vous !

Puis ceux qui pourraient éventuellement servir à la France et qui demandent aussi un aménagement, encore un ,dont l’EN ne désire pas prendre en charge : les sportifs, musiciens, artistes…. bref ceux qui justifient, et le mot est important, d’une pratique intensive de quelque chose.

Mais les autres, avec des trucs légers, eux, ils s’adapteront ou seront broyés par le système, Macron, n’en a cure. Surtout ne rêvez pas, le motif 4 est là pour endormir les foules, rien de plus. Bon, ça n’engage toujours que moi, hein !

Du coup, je vous engage à vous battre et résister, et certainement pas vous laissez endormir par le nouveau joueur de pipeau, pardon Ministre. Si vous bénéficiez d’une dérogation (autorisation de plein droit) pour les deux prochaines années, c’est maintenant qu’il faut bouger votre cul et monter votre projet, pas éducatif, mais, projet d’attaque/ de défense, vous avez deux ans pour trouver votre solution !

C’est à ce titre que j’arrive enfin à la raison de mon article du jour : Merci le MEN et surtout le code de l’éducation et son article Article L321-4 (Version en vigueur depuis le 04 mars 2022)

« ….Dans les écoles,……. Des aménagements appropriés sont prévus au profit des élèves à haut potentiel ou manifestant des aptitudes particulières, afin de leur permettre de développer pleinement leurs potentialités. La scolarité peut être accélérée en fonction du rythme d’apprentissage de l’élève.…. »

Ce n’est pas la solution miracle les enfants, mais un début que quelque chose, à vous de trouver quoi en faire ensuite. Pour ma part, je vous encourage à faire chier les écoles et les collèges publics afin d’exiger soit lesdits aménagements, soit une attestation de refus de scolarisation de leur part.

Mon raisonnement (pas sûre que ça soit le meilleur, mais c’est une piste) : aménagements = coût = argent = il n’y en a pas ! Et aussi aménagements = contraire à la philosophie de l’ EN : c’est l’enfant qui doit s’adapter à l’école et pas l’école qui doit s’adapter à l’enfant ! Car je vous rappelle, que l’Education Nationale est là pour instruire le plus grand nombre de la même façon.

Imaginez une classe de primaire, déjà que les Dys c’est compliqué à gérer, ajouter les 2/3 emmerdeurs qui sont intenables, plus un ou deux gamins avec une AVS quand il y en a une. Si vous débarquez avec votre Haut potentiel et votre demande d’aménagements, hummm ça risque de coincer !

Et alors au collège, bah ,c’est pire, car ce n’est pas un mais 7/8 profs qui vont devoir s’adapter à votre enfant, mais s’il y a d’autre HP dans l’école, et qu’on apprend que le vôtre à des aménagements (je vous encourage d’ailleurs à le claironner), ils devront faire du sur-mesure un peu partout…

Donc voilà, mes filles passent leur test samedi qui arrive, ça ne fera pas tout hein, mais c’est le début du commencement d’un petit dossier