Mes chers enfants : je vous demande Pardon !

Ce matin, encore un article dans le journal Le monde , certainement celui de trop , on n’y apprend tant de chose de la part de Mme Anne Brugnera (LREM) : Retirer son enfant de l’école et de la société est une forme de séparatisme !

Voilà c’est dit , le droit à être différent n’existe plus, nous devons tous être conforme à l’idéologie gouvernementale sous peine d’être persécuté.

  • Le problème est que l’IEF n’est pas encadrée

Mensonge de sa part (ou est-ce la méconnaissance des lois ? Spécialement la dernière en date sur l’école de la confiance ? ) Dans tous les cas , ce n’est pas digne de la part d’un député .

  • Les 2 000 à 3 000 enfants que l’on estime en situation de séparatisme sont une extrapolation de la situation actuelle.Si cela se trouve, les 62 000 enfants en IEF aujourd’hui sont en conformité avec les mesures du projet de loi.

Aveu de sa part qu’ils ne savent pas, le gouvernement fait des lois sur des Extrapolations ??? On fait des lois mais peut-être qu’en fait elles ne serviront à rien, si j’ai bien compris! Drôle de façon de faire dans un pays qui a de réels problèmes et qui auraient besoin que les ressources soient employées pour trouver des solutions .

Dans d’autres articles , on apprend encore que seuls 70% des enfants sont contrôlés, preuve irréfutable que le Ministère de l’Éducation Nationale ne fait pas so n travail , mais étrangement le Ministre lui n’est pas mis en cause ????

Pour rappel quand un Ministre comme Mr Darmanin, est sous le coup d’accusation de VIOL , lui peut bénéficier de la présomption d’innocence , mais encore une fois, les familles qui font l’école à la maison ,elles sont directement jugées de séparatistes ! Parce qu’elles ne scolarisent pas leurs enfants , et uniquement pour cela, d’ailleurs encore une fois qu’elle est le rapport entre ne pas être scolarisé et être retiré de la société ?

Mes chers enfants : je vous demande pardon !

Pardon, de vous avoir fait naître dans ce monde, dans ce pays , mais voyez-vous , il n’en a pas toujours été ainsi , laissez-moi vous conter son histoire.

Il y a fort longtemps, notre beau pays, était celui des Droits de l’homme , de la Constitution, de la Liberté, de l’Égalité et de la Fraternité . Nous avions le droit d’être Nous-même, différent des autres, une époque lointaine où nous avions des valeurs, où nous nous respections les uns, les autres. Même dans ces tristes et noires périodes qu’étaient les guerres mondiales, nous avons fait face à l’ennemi , mais aujourd’hui l’ennemi est notre propre gouvernement, alors que faire ?

Cher Paul Elouard, moi qui ai été scolarisée dans une école portant ton nom, moi qui ai appris par cœur ton Poème, pour le bi-centenaire de la Révolution, aujourd’hui je pleure tes mots

Le moment de partir est-il venu ?

L’asile étant un lieu où une personne se sentant menacée peut se mettre en sécurité, le droit d’asile renvoie au fait que, dans différentes civilisations, les sociétés ont reconnu un droit à chaque être humain de trouver refuge face à des menaces et des persécutions. Ainsi, la Déclaration universelle des droits de l’homme énonce, en son article 14 : « Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays. »

Face à la persécution de notre gouvernement , il est peut-être temps de partir, et de demander l’asile politique à d’autre pays …

5 réflexions sur “Mes chers enfants : je vous demande Pardon !

  1. Chère Cindy,
    Pour l’instant nous avons quitté la France et ne savons pas quand nous pourrons y revenir compte tenu de toutes les mesures dictatoriales qui ne cessent de s’accumuler. À savoir qu’ici au Portugal l’ief est autorisé.

    • effectivement c’est bien compliqué actuellement , je ne voulais pas spécialement partir, tout recommencer ailleurs , seule, c’est compliqué
      mais bon si je n’ai pas le choix, nous verrons, cela dit, je devrais me séparer de mes chèvres (trop de trajet et documents sanitaires etc) et à ce jour , je ne suis pas encore prête
      à la faire , je croise les doigts pour que cela s’arrange mais j’ai peu d’espoir

  2. C’est beau… Mais sincèrement je ne suis pas sûre que cette lointaine époque ait réellement existé non plus…
    En tout cas je suis étonnée que toi tu parles de partir… Tu irais où si ça n’est pas indiscret ?

    • je n’ai pas envie de partir, vraiment , mais là on parle de mes enfants et ça, c’est la chose à laquelle on ne touche pas. je m’en tartine royalement de ce que pensent Macron & co
      jamais de la vie ils ne prendront des décisions concernant le bien-être de mes enfants, s’ils veulent un état totalitaire , je préfère partir.

      Où ? je ne sais pas , vu que de base ce n’est pas mon envie,

Répondre à Cindy Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.