À Mr Le Président de la République

Mr le Président, Messieurs Blanquer et Darmanin,le calendrier fait que ce matin, ma fille de 9 ans, instruite en famille, vient de voir le chapitre n° 39 de son livre d’instruction civique (La librairie des écoles)- références du livre : Les droits de l’homme et du citoyen . Qui était lui-même précédé de l’État de droit et la constitution .

Si bien, qu’après ce chapitre, je me vois dans l’obligation de vous informer que mes enfants ne retourneront pas à l’école comme vous semblez l’avoir décrété en octobre dernier. En tant que parent, citoyenne française et parent responsable de l’instruction de mes enfants, je ne peux après avoir fait ce chapitre aller à l’encontre des valeurs de la République , puisque votre loi vise à renforcer ces mêmes valeurs.

C’est avec le plus grand sérieux que je respecterai donc votre volonté et renforcerai un peu plus chaque jour ces valeurs dans l’instruction de mes enfants .

A toute fin, je vous partage ce magnifique chapitre , n’ayant pas manqué d’en marquer les deux passages les plus beaux et importants.

Un gouvernement qui embrigade les enfants dans des écoles….. c’est une dictature. C’est un droit de l’homme de résister à l’oppression .

Après ceci , il m’est difficilement possible d’expliquer à mes enfants que pour renforcer nos valeurs qui sont la liberté entre autre, vous devez les priver de liberté.

Mon grand-père, Résistant sous le nom de Brutus, durant la seconde guerre mondiale, a mis sa vie et celle de sa famille en danger pour la Liberté . Afin de sauver des familles , qui n’avaient pour seul crime d’être Juives. La Liberté et la Résistance coulent dans mes veines et dans celles de mes enfants , jamais nous ne céderons ni à l’oppression ni à la dictature !

Références du livre : (lien)

  • Titre: Manuel d’instruction civique et morale : cycle 3
  • ISBN-13 : 978-2916788302
  • Dimensions : 25.9 x 1.2 x 17.7 cm
  • Éditeur : La Librairie des Ecoles (15 septembre 2011)

17 réflexions sur “À Mr Le Président de la République

  1. Bravo pour billet très pertinent,
    Justement ma fille qui travaille sur la Constitution en ce moment a relu ce chapitre et cela l’a beaucoup interpellée dans le contexte que nous vivons.

  2. Je suis entièrement d accord laissons le choix aux parents de décider de l éducation de leurs enfants nous sommes pas je pense dans un pays de dictature mais j ai un gros doute .Ecole libre pour nos bambins

  3. Merci. J’étais justement en train de penser que nous parents sommes garants du bien-être de nos enfants et que cela prime sur une loi qui ne respecterait pas cette primauté.

  4. Magnifique !! c’est tellement réconfortant et percutant de vous lire !!!
    je crois que vous allez me faire acheter le manuel de la librairie des écoles avant qu’il ne soit épuisé !!!
    Merci infiniment !
    amicalement
    Marie, maman IEF d’une presque 10 ans.

  5. Bonjour,
    Je suis en trein de monter un dossier à faire tourner au plus de gens possible, et j’aimerai avoir une aide pour l’écriture des lettres adressées à nos « supérieurs ». Votre plume est excellente, concise et courtoise. Accepteriez vous de me contacter pour que nous en discutions svp ?
    cassis.plume@gmail.com

  6. Bonjour,oui en effet c est très approprié comme texte en ce moment,
    Mais ce gouvernement peut utiliser la dernière phrase pour se justifier : »il n y a aucune raison de nous interdire ce que nous sommes capable de faire,a condition que ça ne nuise pas aux autres,ni a l intérêt général. »
    Voilà ils disent interdit de sortir car risque de contamination de l autres, obligation de porter un masque car risque sanitaire pour l intérêt général ect ect.
    Ils détournent comme ils veulent leur propre texte.

    • oui effectivement je suis d’accord, mais il faut aussi le prouver qu’il y a atteinte à l’intérêt général ? Qui a commis des actes terroristes en France : des élèves scolarisé , qui plus est dans le public ?
      Qui a aidé à l’assassinat d’un enseignant : des élèves d’un collège public ?

      Il faut des preuves et des chiffres et l’ état n’a ni l’un, ni l’autre. Si on suit leur délire, nous devons donc interdire de conduire aux gens car il existe une minorité qui conduit sans permis : jamais passé , voir annulé et pourtant personne n’a l’idée d’interdire la conduite,bien qu’il existe une alternative : bus, car,taxi etc…

  7. Pingback: La liberté d’instruction: une liberté fondamentale en France – The French Instinct: ressources gratuites pour apprendre le français (FLE) & les langues

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.