La réalité de l’instruction en famille

Depuis le 2 octobre, j’ai perdu l’appétit , grâce à notre cher Président Mr Macron, qui n’a rien trouvé de mieux que de vouloir interdire l’instruction en famille à compter de la rentrée prochaine. Dans un premier temps il a annoncé que nos enfants, nos filles principalement, étaient sous menace religieuse, islamiste si on veut être précis, car moi je n’ai pas l’intention d’enfumer les gens en tournant autour du pot .

Des petites filles voilées, étudiant, dans des garages ou des caves, quasiment que des prières, encadrées par des femmes en niqab !

Voilà comment , il nous a dépeint,tous autant que nous sommes. Il n’a pas dit des enfants, une partie des enfants non il nous a tous mis dans le même panier. Lui qui prône la laïcité et les valeurs de la République, mais où sont elles quand il ose dire de tels mensonges, faire de tels amalgames ?

Est ce que je me reconnais dans ses mots : Non. Athées, nous vivons en pleine campagne bretonne, 5 000 habitants au compteur , pas une mosquée à la ronde (après vérification la 1ère se trouve à près de 30km). Ma famille, des radicaux peut-être, mon arrière-grand-mère était Bigoudènes et ne parlait même pas le Français….voilà

Laissez-moi vous compter Ma réalité, notre instruction en famille .

Tout cela a commencé il y a 7 ans, quand l’école publique a failli à ses engagements d’instruire (par du personnel compétent) et de protéger mes enfants ( harcèlement…), de respecter leur rythme (semaine de 4 jours et demi, abrogée depuis). Voilà, ce n’est pas une religion, une envie d’aller à contre courant qui nous à pousser sur cette voie mais bien tout simplement l’éducation nationale elle-même.

Durant les 7 dernières années , j’ai vu mes enfants s’épanouir, quiconque s’interrogerait sur leur socialisation, je leur répondrai que jamais une personne qui a passé un peu de temps avec eux, ne m’a dit que les rescolariser sur le champ. Amis,famille,voisins ou même parfaits inconnus croisés au détour d’une promenade, ne m’ont depuis que félicitée sur l’éducation et l’instruction de mes enfants.

Je pourrai vous dire ma fierté d’avoir appris à lire à mes deux jeunes, d’avoir réconcilié mon ainée avec les dictionnaires devenus une passion pour elle aujourd’hui, d’avoir un fils passionné d’astronomie qui rêve d’ouvrir une école ou les enfants pourraient apprendre tout ce qui n’est pas au programme mais qui leur fait envie. Je pourrai, et il y a encore un an c’est ce que je vous aurai écrit, mais je ne le ferrai pas , car la plus belle chose que l’instruction en famille nous ai apporté est le temps.

Durant les 6 dernières années j’ai offert à mes enfants, le luxe de passer chaque heure de chaque jour de leur existence avec leur papa. Durant l’année, qui vient de s’écouler, je leur ai offert le luxe de panser leurs plaies, de faire leur deuil, d’être triste et malheureux, sans JAMAIS perdre de vue leur instruction. Sans jamais cesser de les instruire malgré la douleur qui me rongeait.

Chaque jour (sauf vacances) entre novembre 2019 et juin 2020 , confinement compris, mes enfants se sont levés à 8h et ont commencé à s’instruire à 9h. Sans se plaindre, sans rien demander à personne, j’ai vu mes enfants grandir, devenir mature et quitter le monde l’enfance bien plus vite qu’ils n’auraient dû parce que la vie leur à donner la plus cruelle de leçon qu’un être humain puisse apprendre.

Aujourd’hui Le Président de la République, leur dit que :

  • Leur façon de vivre est une atteinte à la laïcité et aux valeurs de la république .
  • Les liens qui nous unissent sont un danger pour la Nation.
  • Être différent c’est mal,
  • Notre société ne tolère que l’uniformité
  • Lui-seul sait ce qui est bon pour eux, lui qui n’a pas d’enfant
  • Les parents ne sont pas aptes à éduquer leur enfant et à en faire de bons citoyens

Que Malgré nos déclarations chaque année auprès du rectorat, le fait que tous les deux ans nous ayons une visite de la mairie (qui n’est pas venue les 5 premières années malgré nos déclarations) et que chaque année nous ayons un contrôle académique, aujourd’hui on vient leur dire que ça ne suffit pas ?

On vient leur dire qu’il y a des gens qui ne respectent pas les lois , oui c’est vrai je ne le nierai pas. Mais combien ? Le chiffre est étonnant , il se trouve dans un rapport de la DGESCO :

Pour les enfants instruits dans la famille en dehors d’une inscription réglementée au CNED, la raison « motif religieux » représente 1,4% Et parmi ces 1,4% de 25 000 (soit 350 enfants), Motifs religieux pas motifs musulmans uniquement !!!

Et que sous ce prétexte, ils ne sont que des dommages collatéraux , c’est bien désolant mais … c’est ainsi !

Mais , des gens qui ne respectent pas les lois de la République , il y en a partout :

  • des ministres qui fraudent
  • des enseignants coupables de harcèlement moral
  • des automobilistes sans permis
  • des islamistes radicaux qui commettent des attentats

Et pourtant , fermons-nous les écoles ? Dissolvons-nous le gouvernement ? Bannissons-nous l’automobile au profit des transports en commun ? Faisons-nous l’amalgame entre musulmans et terroristes ? Fermons-nous les mosquées ? Interdisons-nous l’islam ?

Bien sûr que non, puisque que notre pays à pour devise Liberté,Egalité,Fraternité, et que les agissements illégaux de quelques-uns, n’ont pas à être imputés aux l’ensemble des autres. Quel serait ce pays , sinon ? Quel serait ce dirigeant de Nation, qui décide de s’en prendre à 25 000 enfants qui n’ont rien fait et rien demander au lieu de s’attaquer de front au vrai problème qu’est l’islamisme radical ?

Quel serait ce gouvernement qui condamne l’instruction d’enfants en famille, oubliant que tous les terroristes Français sont issus de l’école de le République ? Peut-être devrions-nous commencer par fermer l’éducation nationale alors ?

N’oubliez pas de signer la pétition co-signé par de nombreuses associations et Cours par correspondance

Une réflexion sur “La réalité de l’instruction en famille

  1. Je me retrouve tellement dans tout ce que tu écris…. y compris dans l’histoire et le descriptif du comportement de tes enfants ! Je peux me rendre avec les miens dans n’importe quelle boutique avec les 6, ils peuvent attendre 2h dans une salle d’attente de médecin, les gens me félicitent partout de leur tenue, leur gentillesse, leur savoir vivre, leur politesse et leur respect. C’est normal, c’est un TOUT l’école à la maison, c’est une philosophie de vie.
    Nos enfants ne vivent pas dans le stress, n’apprennent pas la haine de l’autre, au contraire ! Nous leur apprenons à vivre en harmonie avec leur entourage. Nous cherchons à les accompagner pour apprendre à donner le meilleur d’eux-même, pas à vivre dans l’agressivité, la force d’empogne, l’angoisse…
    Et pour le désir d’apprendre qu’ils ont perdu à l’école, ils le retrouvent à la maison. Le harcèlement, le racket, nous l’avons vécu ici dans des petites écoles de campagne. Ecole publique… Puis, nous avons tenter ensuite 2 écoles privées différentes !! Pressions énormes, humiliations… début de phobie scolaire !… Mes enfants étaient en souffrance…perdaient pied. Je ne pouvais plus supporter en tant que maman de les voir en souffrance. J’ai fini par descolariser ceux qui le souhaitaient. Et ils ont libre choix de retourner à l’école s’ils en émettaient le désir, l’école à la maison n’est pas une prise d’otage, bien au contraire !
    Je suis à la fois blessée et humiliée en tant que maman qui donne tout pour que ses enfants soient heureux et deviennent de bons citoyens, blessée en tant que citoyenne, francophile, qui aime son pays pour sa beauté et sa richesse historique, culturelle, sa diversité en tout points… je suis non violente dans l’âme, je cherche à vivre avec mes enfants dans la bienveillance, en sensibilisant mes enfants à l’écologie depuis leur naissance… Ma petite dernière de 5 ans a demandé à apprendre à lire. Elle voit la richesse et l’accès à tout un monde auxquels ses frères et soeurs ont accès par la lecture, et elle adore apprendre à lire, c’est un plaisir, une joie pour elle ! C’est elle-même qui vient avec son manuel « Maman, on lit ?! »
    L’attaque du Chef de l’Etat, que j’ai entendu en direct, m’a effondrée ! Elle est diffamante, humiliante, c’est rabaisser une majorité de familles qui donnent tout pour que leurs enfants deviennent de bons Humains et de vrais citoyens non violents qui vivent dans le monde, à des extrémistes qui sont la signature de l’échec de l’Ecole telle qu’elle est dispensée en France… J’ai eu la malchance de grandir dans le 93, je connais donc bien le problème des cités ghettos et l’insécurité qui y règne, jusque dans les écoles !
    Quant aux écoles clandestines dont a parlé le chef de l’Etat, elles sont comme leur nom l’indique Clandestine, donc illicites, Hors la loi ! Quand on voit l’insécurité et le non droit qui règne dans les cités, qu’on ne me fasse pas croire que cette loi liberticide changera la présence de ces écoles clandestines !
    Les lois existent, qu’on commence par les appliquer au lieu d’attaquer injustement les familles déclarées qui prennent à coeur leur rôle !
    Les parents qui font l’école à la maison sont déclarés, ce ne sont pas des gens qui agissent dans la clandestinités, nous sommes au contraire des citoyens qui respectons le système et la loi.
    J’espère de tout coeur que la liberté d’instruction sera maintenu, que nos droits seront respectés. En attendant, comme d’autres mamans qui font l’IEF, je suis effondrée et mes enfants sont stressés également: ils ne comprennent pas pourquoi ils seraient sanctionnés par un retour forcé à l’école alors qu’ils travaillent très bien en école à la maison et ont retrouvé le plaisir d’apprendre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.