Clonlara 1er semestre

Après un semestre chez Clonlara, j’ai très envie de vous faire un retour.( info l’article a été commencé le 5/02)

Pour Miss C, n’ayant connu qu’une instruction formelle avec programme pré-établi, le changement a été un peu déstabilisant au départ. Lui expliquer qu’elle était « libre », n’a pas été si simple à mettre en œuvre. Il a fallu du temps pour s’approprier cette nouvelle façon de s’instruire.

Un détail m’avait échappé lors de mon inscription, on travaille par semestre, à l’américaine quoi, et donc début janvier, nous avons dû clore le premier. Cela se traduit par pas mal de résumés, de ce qui a été fait, avec quoi, comment et pourquoi, dans chaque matière.
C’était très long mais le résultat final est inestimable à mes yeux, puisque une fois fini, je n’avais plus la même fille à mes côtés.

Ce bilan, a permis à Miss C de se rendre compte de tout ce qu’elle avait accompli en quelques mois. Et de mieux s’approprier cette façon de fonctionner, ainsi elle a commencé le 2nd semestre sur les chapeaux de roues. En réelle et totale autonomie, je n’ai plus de : « je fais quoi ? »

Durant 7 ans, elle a eu un programme (fait par mes soins), lui détaillant chaque semaine et chaque matière. Il suffisait de s’assoir, de regarder sa feuille et elle savait quoi faire.

Là, même si elle a une ligne pré-établi, elle est libre. Un peu comme si nous avions retiré des barrières invisibles qui lui matérialisaient le chemin à suivre. Son chemin est toujours là, mais si elle veut marcher dans l’herbe (en continuant à avancer ou en s’arrêtant) c’est possible. Et cette liberté, a un peu effrayé ma grande stressée, inconditionnelle des règlements.

Pour elle la liberté se traduit par :

  • utiliser les vieux manuels, sans se soucier du programme français de 2020
  • s’attarder sur une matière et la faire durant 3 jours
  • se découvrir un intérêt pour des matières, jusque-là jugées barbantes et inintéressantes
  • s’instruire durant des heures, il me semble que lundi, elle a comptabilisé plus de 6 h . Y compris les week-ends.

En sciences, le fait d’utiliser de vieux manuels, lui a redonné goût à cette matière. Le manuel, qui n’est que cours et croquis, est juste passionnant et complet, exit les pages aux photos criardes des nouveaux manuels. Non seulement elle a appris de nouvelles notions car soyons honnête de nos jours les programmes tournent souvent autour des mêmes sujets, mais elle a pu ainsi croiser des sujets et approfondir quand elle le voulait, en visionnant énormément de reportages.

En maths, matière obligatoire, après avoir pris un ancien manuel afin de revoir les bases , elle a opté pour la suite des maths singapour en version anglaise (fin de collège/début de lycée).

Une autre matière « obligatoire » c’est l’art du discours, passionnant. Nous avons opté pour un recueil de discours célèbres, puis Miss C , va ensuite faire des recherches sur le contexte, l’auteur, ce que cela lui inspire etc. Le premier était un discours de Nelson Mandela, elle en a donc appris plus sur sa vie  et sur l’apartheid, et oui 16 ans et pourtant elle n’avait rien vu de tout cela dans ses manuels et les programmes d’histoire.(tristesse)

Fini l’espagnol et rebonjour le japonais qu’elle pratique assidûment et comme chez Clonlara en parle en heure et non en chapitre ou programme,  pour le coup elle y passe des heures, soirée, week-end ou vacances même.

Je crois que c’est « le  » truc le plus cool avec cette façon de travailler, bien que nous ayons un emploi du temps, les apprentissages débordent sur le temps libre sans contrainte. Ce week-end par exemple , ma fille qui est une grande lectrice, fait un crédit de littérature soit 180h dans l’année, et donc ce week-end elle y a consacré 7h , sans que je ne lui demande bien entendu , ça devient un loisir.

Il en va de même avec l’organisation, parfois elle me dit : ce matin j’ai du mal à me concentrer, du coup elle va regarder des reportages, ça l’ennuie d’étudier avec un manuel (ou support formel) , aucun souci ,elle peut  prendre un roman en anglais qui comptera pour le crédit d’anglais .

Depuis qu’elle a réellement compris comment cela fonctionnait , c’est une vraie émulation, un sujet en ouvre un autre qui découle sur un autre, on passe de l’anglais au français ou japonais, bref travailler ,apprendre et s’instruire deviennent un loisir et c’est très gratifiant pour elle et pour moi, car la voir s’épanouir ainsi, hummm que ça fait du bien.

Voilà , elle et moi en sommes très satisfaites, par contre pour l’instant Mr N, lui n’a aucune envie de suivre sa soeur. Lui voit la quantité de travail à fournir et à ce jour (il peut changer d’avis), n’a pas du tout envie de fournir autant d’efforts lol.de mémoire je pense que Miss C va compléter 6 crédits pour cette année soit 6*180h : 1080h de travail (plaisir lol)

 

15 réflexions sur “Clonlara 1er semestre

  1. Coucou quel bonheur de te lire et de voir que toi aussi tu valides Clonlara et que ta fille comme mon fils ont évolués dans ce 1er semestre. Lui aussi déborde sur les »heures » de travail,week-end et vacances il s’est découvert de nouvelles passions et approfondis les premières comme par exemple sa passion pour ses serpents lui a donné envie de faire un stage nous l’y avons encouragé et pour la première fois il a fait un CV qu’il a envoyé dans un zoo et décroché un stage… Notre ado est métamorphosé il apprend avec grand plaisir…
    Bonne continuation 😘😘

    • Petite précision, qui pour nous n’est pas des moindres,nous avons comme  »guide »ou  »coach » Deva une personne vraiment à l’écoute très impliquée,elle nous a conseillé,donné des pistes,d’une grande gentillesse et disponible. Nous avons communiqué via Skype, le téléphone et par mail .
      Un réel suivi appréciable.

      • Après 3 années en IEF et une année de passage au collège en 6eme pas du tout concluant, notre grande voudrait retourner en IEF en septembre et je cherche maintenant des cours par correspondance qui nous conviennent. Je n’ai plus envie d’établir le programme comme je le faisais avant et nous sommes convaincus des apprentissages auto gérés. La question du coach m’intéresse : il y a combien d’entretien environ dans un semestre et est-ce que le suivi est régulier ?

      • pour ma part , je n’ai pas eu tant que ça d’entretien parce que je n’ai pas demandé, (pas vraiment besoin)
        mais la personne qui me suit , est très réactive et intervient très rapidement
        c’est au besoin de chacun

  2. Bonjour Cindy,
    Merci pour cet article!
    J’ai un peu de mal à saisir, sur le fonctionnement. Les ados ont x heures à bosser en maths par exemple et ils travaillent sur ce qu’ils veulent? Et ainsi pour toutes les matières?
    Nous choisissons les supports? manuels ou tout autres et le nombre d’heure travailler est transformé en crédit? Et si j’ai compris, il faut faire un résumé ou exposé de ce qui a été bossé?
    Je suis aller lire les explications sur le site, dommage qu’il n’y est pas un exemple!
    Je vais peut-être les contacter…
    Merci beaucoup pour cette découverte; cela pourrai convenir à merveille à ma fille si j’ai tout compris 🙂

  3. question bassement matérielle : y a-t-il un certificat de scolarité pour prétendre à l’ARS ? le principe nous plaît beaucoup, ça me ferait un argument ultime auprès du papa, très attaché au bac…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.