Le nouveau décret – revoir ses définitions

Vous le savez certainement un nouveau décret est paru pour cette rentrée 2019-2020  : Décret n° 2019-823 du 2 août 2019 ( lien ici).

Pas de grand changement , si ce n’est un mot , qui depuis a fait couler beaucoup d’encre sur les réseaux sociaux et qui a beaucoup agité l’eau du  petit bocal de la sphère IEF.

Article 4 -Art R-131-5  :  » 2° De l’objet et des modalités de ces contrôles qui peuvent être inopinés, sous réserve des dispositions du 2° de l’article R. 131-16-1″

On va commencer par les bases, car visiblement depuis 1 mois maintenant, je constate que de nombreux parents en ief n’ont pas la définition

Inopiné : (latin inopinatus, inattendu) – Qui arrive sans qu’on s’y soit attendu .

  • Synonymes :fortuitimprévuinattendusubit
  • Contraires : attendu – prévisible – prévu

Donc un contrôle inopiné est une surprise : Toc-toc à la porte , oh c’est monsieur l’inspecteur que voilà !

Maintenant je vous renvoie vers le vrai/faux du collectif L’école est la maison:

Les contrôles inopinés m’assignent à résidence. FAUX.
Un contrôle inopiné ne vous contraint pas à rester enfermé chez vous. L’inspecteur prend simplement le risque de se présenter et de ne trouver personne. Vous êtes libre d’aller et venir comme bon vous semble et l’inspecteur est libre de prendre le risque de se déplacer pour rien.

Revenons au décret , toujours dans l’article 4 :

Art. R. 131-16-2.-Lorsque les personnes responsables de l’enfant ont été avisées, dans un délai ne pouvant être inférieur à un mois, de la date et du lieu du contrôle

Et là rien n’a changé , entre la réception de la convocation et le contrôle académique , le délai ne peut être inférieur à 1 mois .

Alors , oui, je vous l’accorde mettre dans le même décret  que le contrôle peut-être inopiné et un délai d’un mois quelques lignes plus bas ??? ça n’a pas vraiment de sens , enfin si cela en a mais c’est vraiment une  histoire à foutre la merde tout de même . Avec le MEN, les hommes politiques et les lois en règle générale , je crois qu’on y est habitué aussi !

Récapitulons car les contrôles n’ont que deux possibilités :

  1.pour le premier contrôle de l’année scolaire en cours

*.contrôle inopiné (donc à l’improviste)
*.contrôle avec convocation et délai d’un mois (comme avant)

            2. pour le second contrôle de l’année scolaire en coursqui ne peut être inopiné

sous condition d’avoir eu un contrôle défavorable et reçu le rapport par  lettre recommandée avec accusé de réception dans un délai qui ne peut être supérieur à trois mois
un second contrôle dans un délai qui ne peut être inférieur à un mois et précise les modalités de ce contrôle, qui ne peut être inopiné ;

C’est tout , il n’est pas possible d’avoir un contrôle inopiné avec une convocation !

 

9 commentaires sur “Le nouveau décret – revoir ses définitions

  1. en fait si on lit bien tout est cohérent : les contrôles PEUVENT être inopinés- c’est donc une possibilité qui est laissée à l’IEN et non une obligation.(…) LORSQUE les personnes ont été AVISEES…donc là on n’est plus dans le cadre d’un contrôle inopiné mais d’un contrôle classique les personnes sont prévenues.
    La nature même d’un contrôle inopiné fait qu’on ne sera pas prévenu ni un mois ni une semaine à l’avance (comme je l’ai lu) sinon, ben il n’est plus inopiné…!! mdr…ce n’est pourtant pas bien compliqué…peut-être que les parents IEF devraient se remettre à l’instruction formelle, se plonger dans un dictionnaire et faire du vocabulaire ?
    Les râleurs devraient d’abord lire avant de crier au loup…

    • Au bout d’un mois après la publication du décret et lire encore ceci , j’avoue que je m’interroge un peu sur le niveau de vocabulaire aussi , il est évident que la définition d’inopiné fait défaut à certain. Ainsi que la compréhension de texte aussi , puisque même si le décret n’est pas clair comme de l’eau de roche, (moi aussi à la 1ère lecture j’ai bondi quand j’ai lu « inopiné »), depuis beaucoup d’encre a coulé
      de très nombreuses explications ont été données , et pourtant on revoit la question fleurir , encore et encore .

      Il est donc facile d’établir que certains ne cherchent pas , ne lisent pas, ne suivent pas et ne font aucune recherche depuis 1 mois

  2. Et quand bien même je suis à la maison le jour où débarque l’ IEN inopinément , je ne suis pas non plus obligée de lui ouvrir la porte…(si mon brushing n’est pas parfait, si je suis aux wc etc).
    ZEN.
    Je précise que j’ouvre bien grand ma porte quand il arrive en ayant prévenu (1 mois à l’avance, ou pas) ! Comme le ferait toute personne bien éduquée, d’ailleurs…

    • A ce jour, je ne sais pas encore si nous avons la possibilité de refuser l’ouverture de la porte ? (pour refuser il faut savoir qui c’est ?)
      si l’inspecteur doit fournir la preuve de notre présence afin de justifier notre refus d’ouvrir et donc refus de contrôle !

      Je ne m’engage pas sur ce point précis , sans en savoir plus pour l’instant .

      mais il est certain que s’il arrive à 9h et que je suis en pyjama où que les enfants dorment , il ne fera pas un contrôle a des enfants réveillés depuis 10 min , en pyjama et sans petit déjeuner dans le ventre ?
      S’il arrive à 11h30 , quid de ma préparation du repas ?

  3. … quand bien même je suis à la maison et ouvre ma porte et tombe nez-à-nez avec l’ IEN, j’ai tout à fait le droit de prendre ma veste et mon enfant sous le bras en lui disant courtoisement que je sors à un rendez-vous / prends le bus / etc ! Comme dit plus haut, lors d’une visite inopinée, la personne s’ expose à une maison vide ou une visite écourtée dûe à l’indisponibilité de la famille. C’est le risque qu’ils ne prendront pas, je doute qu’ils aient du temps à perdre à ce point là !

  4. ps : quand je n’attends personne et que l’on sonne, je n’ouvre pas…pas de temps à perdre avec des démarcheurs ! Amis et famille ont la politesse de s’annoncer à l’avance (ne serait-ce que par un coup de fil !) donc j’attends le même minimum de civilité de l’ IEN. De même, je ne me présenterai jamais au bureau de l’ IEN sans rendez-vous…

    • Si l’inspecteur me faisait le coup d’un contrôle inopiné, je crois que l’année suivante , je lui rendrai la pareil pour le coup . Je débarquerai avec enfants et cahiers sous le bras
      en demandant un contrôle là tout de suite , et je ferai un beau scandale dans les locaux de l’académie je pense mdr

  5. Quand on sait la charge de travail qu’ils ont à « abattre » et souvent la grande circonscription qui est la leur, je me demande si cette possibilité de « contrôle inopiné » sera vraiment utilisée…

    • C’est surtout la perspective de « perte de temps » qui va jouer, pour venir chez moi c’est 1h aller-retour ,il y a bien quelques familles mais bon , faire du porte à porte , ça va vite les fatiguer .
      Mais bon , un inspecteur un peu trop zélé, nous n’en sommes jamais à l’abri .

      j’ai déjà vu des trucs dingues depuis la rentrée : contrôle en septembre pour l’année 2018*2019 , demande d’attestation de cpc en retour de la déclaration d’ief (où « cpc » n’était pas mentionné)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :