Dans du coton…

Petite constatation  , j’ai l’impression que les enfants sont élevés dans du coton et qu’en 2019 on ne se pose plus que la question de savoir si on met 1 ou 2 épaisseurs pour les protéger .

Ce matin avec mon mari nous discutions et je lui disais que plus les parents jouent la carte de la bienveillance et de la communication non violente , deux grandes tendances en vogues et en très grosse voie de développement . Plus il y avait de violence , dans notre monde ! C’est un drôle de paradoxe tout de même ?

Alors je ne suis peut-être pas un exemple , mais nous étions tout de même beaucoup dans les années 80 , outch ça fait 30 ans quand même , à regarder le club Dorothée  le mercredi . Nous avons tous et toutes grandi en regardant

  • Nicky Larson (jamais il ne tuait = sens de la justice)
  • Les chevaliers du zodiak ( Mes premiers émois pour la mythologie)
  • Rémy sans famille ( que de tristesse pour l’hypersensible que j’étais)
  • Princesse Sarah ( pareil  , pauvre enfant avec un vie de merde , qui te fait réaliser que la tienne n’est pas si pourrie)
  • Les malheurs de Sophie ( Finalement tout s’arrange , le courage triomphe)
  • Dragon Ball Z ( classé -10 ans en 2019) Non , ça ne m’a rien appris sauf Kaméaméa  ou comment frapper sans toucher l’autre lol)
  • Au pays de Candy  ( triste)
  • Goldorack ( justice)
  • capitaine flam
  • Albator
  • Georgie
  • Tom sawyer (peut-être la naissance de ma passion pour les USA)
  • Ulysse 31 ( encore un peu d’histoire et de mythologie)
  • Et bien d’autres

Aujourd’hui , ils sont tous classés violents, tristes ou limite pornographique et le CSA , bien souvent les classe  dans la catégorie  « interdit au – de 10 ans » .

Je n’irai pas dire que c’était forcément les meilleurs dessins animés du monde , MAIS , chacun d’eux m’a appris tellement de choses , OUI , ils m’ont appris des choses . Oui c’était violent , oui  c’était triste à pleurer ( Rémy sans famille je ne pouvais pas le regarder en entier), oui c’était con , oui, oui et oui . Mais combien d’heures de jeux , avons nous passer ensuite à être des tortues Ninja et faire triompher le bien contre les forces du mal ? Combien d’après-midi à construire le navire d’Albator ?

Est-ce que les gens qui ont quasi 40 ans aujourd’hui sont des personnes ultra violentes  pour autant ? Non je ne le crois pas .

Moi qui ai grandi en regardant chaque Dimanche soir Le Benny Hill Show , avec des filles aux seins nus et en petite culotte à la fin , mais les gags étaient tellement drôles. Aujourd’hui en 2019 , je n’imagine même pas que cela puisse être diffusé, encore mois  à des enfants mdrrr

Les enfants ne lisent plus , voit-on régulièrement dans les journaux , pour preuve certains collèges aujourd’hui fixe 15/20 min de lecture obligatoire chaque jour. Pour autant , jamais l’offre de littérature jeunesse n’a été aussi grande et variée .  Il faut faire un tri , je l’avoue parfois c’est tellement « con » comme livre , spécialement  pour les plus jeunes . J’ai le souvenir d’un livre « Tout le monde fait caca »  , qui ne volait pas bien haut .

Mais quand je vois ma ce1 , du haut de ses 7 ans , lire des romans de 350 pages (   Le journal d’une grosse nouille ), mais je suis si contente que jamais il ne me viendrait à l’esprit de lui dire : non pas ces livres .

Alors qu’elle a été ma surprise dernièrement  quand j’ai découvert que pas mal de parents « filtraient  » Harry Potter , ne le donnant qu’à partir d’un certain âge ! Parce qu’il y avait dans les derniers tomes, une relation avec la mort, une sorte de violence qui n’était pas ,admissible avant un certain âge !

Mais alors , doit-on mettre de côté tous les livres un peu « dures »  , pour protéger nos enfants ? Plus de Comtesse de Ségur , plus de Contes de Grimm, plus de Pinocchio , plus de Magicien d’OZ, plus de Petite fille aux allumettes, plus de Heidi , ces livres qu’ont eu nos parents et grand-parents ?

En 2019 , plus de Harry Potter , Miss Périgrine , Narnia, Le seigneur des anneaux   ?

Je ne blâme personne , chacun à ses principes et bien que je ne comprenne pas les vôtres , je les respecte . Mais on ne peut pas enrober nos enfants dans du papier bulles – d’abord parce qu’on va les asphyxier  et qu’on a pas le droit  -ensuite car ces livres font grandir , ils offrent justement l’enseignement du bien contre mal , de la souffrance mais aussi de la gentillesse ….

En réalité ne les privez-vous pas seulement de lecture ?

Le malheur , la souffrance, l’injustice …. sont présents tout autour d’eux , il suffit de voir des SDF, des migrants dans la rue , que Papy ou tonton meurt , que tata chope un cancer du sein , que Papa tombe au chômage ….

Ces livres sont pourtant un fabuleux refuge , un pays où l’on peut se réfugier , où en principe le bien triomphe . Et ce n’est pas juste que les dessins animés ou les livres

Par exemple , ce matin on me dit que faire passer le brevet des collèges, à un enfant ça ne sert à rien . Le confronter à un examen trop tôt , risque de lui faire perdre confiance en lui s’il échoue etc .

Je ne suis absolument pas d’accord , la vie est faite d’échecs , de douleurs et d’un tas d’autres  choses auxquelles nous ne sommes pas forcément préparées . Le DNB, l’ASSR2, le Permis, Le BAC …. un entretien d’embauche  sont des étapes , qui sont stressantes, qui sont couronnés de succès ou pas , et dans les 2 cas de figures , il faut apprendre à encaisser  et à relativiser .

Serai-je une meilleure mère si je laisse ma grande stressée , dans sa bulle , en sécurité espérant qu’un jour elle sera prête à affronter l’extérieur ?  Où bien dois-je plutôt l’accompagner , étape par étape, lui apprendre que échouer , ce n’est pas agréable mais  ça ne tue pas , recommencer /persister  font que la victoire est plus belle .

Vous voici rendu à la fin de ma réflexion , je ne vous délivrerai pas la solution pur autant , vos arguments se défendent aussi . De mon point de vue , un enfant à une vision des choses qui n’est pas forcément la même qu’un adulte , hors mis quelques livres du style « 50 nuances de grey » , je n’interdis pas les livres ici au contraire j’encourage à lire tout et n’importe quoi car (pour moi) la lecture c’est de la culture

7 commentaires sur “Dans du coton…

  1. Sur le principe je te rejoins tout à fait. Après pour les contes de Grimm, la Petite fille aux allumettes… Je ne les lirai pas tel quel à ma petite de 3 ans et demi clairement. Mais ma grande de bientôt 7 ans, je pense que dans l’année qui vient elle va même être en demande de choses plus « rugueuses ».
    Mais si je prends l’exemple des comptines pour enfants (Alouette, Mabrouk, La Capucine, etc) j’apprécie que les enfants sachent de quoi ils parlent. C’est rabaché sur une mélodie désinvolte, et ça me dérange. Du coup je leur ai expliqué… Il y a tant d’autres chansons à apprendre 🙂

    • Je te l’accord à 3ans c’est juste , mais je me souviens de mon 8/9 as à l’époque qui avait lu Pinocchio et qui avait été estomaqué de voir
      qu’il écrasait Jiminy avec un maillet sur la table . Nous avions alors parlé des adaptations plus  » mignonnes etc »
      Je ne donne pas un livre s’il ne peut pas être compris , genre le cid en ce2 mdr , mais à partir du moment où ils veulent essayer
      je les encourage toujours

      • Oui je comprends bien. Après quand ils commmencent un livre Ils y vont le cœur ouvert et sans protection. Donc si l’adulte ne les prévient pas c’est une belle claque émotionnelle… Moi quand j’ai vu L’Ours, je ne savais pas que ça serait violent, j’ai été traumatisée clairement… J’aurais aimé que les adultes présents, au lieu de dire « c’est l’enfant qui sait ce qui est bon pour lui » ait un peu plus d’égard et de psychologie pour proposer de regarder en toute connaissance de cause.

      • je me souviens de ce film , nous avions été au cinéma avec l’école le voir je devais avoir 8/9 ans je crois .
        Il est triste et violent oui mais il est surtout magnifique aussi .

        Pour moi un livre qui sait me faire rire , sourire ou pleurer est un véritable bijou et mérite d’être lu
        car faire passer des émotions au travers d’une page et de mots imprimés est un exploit je trouve , tous les autres n’en sont pas capables
        donc personnellement , un livre qui est capable de me faire « ressentir » est un livre que je conseillerai toujours , peu importe l’émotion

      • Ok je comprends ton point de vue. Reste que Stephen King va attendre que mes filles grandissent… Car générer des émotions proches de l’horreur je pense que c’est très facile au contraire 🙂 et je sais que ça crée un terrain fertile pour bien des choses néfastes 🙂

      • mdrrr déjà que je ne lis pas stephen king , je n’encourage pas les enfants à le lire
        après chacun ses goûts , mon mari adore les polars , ma fille les manga, moi avant j’étais histoires vraies et maintenant plus fantaisie

      • On est d’accord 🙂 je rebondissait sur le fait qu’un livre fait ressentir qqch… 🙂 Pinocchio qui écrase Jimminy, la scène de l’Ours… Ça vaut bien Stephen King en terme de choc émotionnel je pense pour l’enfant 🙂

Répondre à Estelle et les crapettes Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :