Inégalités territoriales

Nous le savions , la belle réforme du lycée promettait d’être tout sauf égalitaire , et en voici d’ores et déjà les premières preuves .

Une maman sur un groupe facebook, a partagé ce lien :  Seconde 2018/2019 , que je trouve très intéressant . Car il donne accès à la Carte des lycées via leurs options .

Pour vous montrer un peu ce que ça donne , voici la carte de mon secteur , là où Miss C, doit faire son choix, si elle souhaitait aller au lycée . Pour rappel, dans cet article , je partageais avec vous les choix de Miss C

  • Art ( au choix) : histoire des arts
  • Humanité, littérature et philosophie
  • Langues, littératures et cultures étrangères (anglaises)
  • Sciences économiques et sociales

Voici la carte donc avec ma ville en rouge (plus ou moins bien située lol), les points bleus étant les lycées publics . Et le mauve étant le lycée de secteur , le seul qui possède une ligne de bus directe pour y aller de ma commune .

Et là première surprise pas d’option histoire des arts pour le lycée de secteur , j’ai le choix entre 2 villes :

  • Pontivy qui se trouve exactement à 66 km et 1h12 de voiture, dans le département voisin , et aucune ligne de bus directe de toute façon . Donc internat obligatoire
  • Concarneau , qui se trouve à 30km  mais qui ne possède pas non plus de ligne directe de car avec ma commune .  En sachant que même quand il y a des cars , parfois ils ne correspondent pas avec les horaires de cours ( sans commentaire)

Donc voilà , soit ma fille si elle choisissait l’option lycée devrait renoncer à une option soit devrait être interne avec le coût que cela à pour nous aussi entre 1500 et 2000 € l’année , à quoi il faut ajouter le transport, les livres etc .

Oui il y a les bourses:  potentiellement 435€ annuel et l’ARS 401 € , le reste à charge est encore très conséquent ….

Voici donc, le véritable visage de la réforme du lycée , celle qui  devait permettre aux lycéens de se spécialiser progressivement en fonction de leurs projets et de leurs goûts.

En réalité : Vos enfants iront  dans le lycée de secteur et donc n’auront plus vraiment le choix des options . Parce que non , nous ne vivons pas tous en ville , et encore moins dans de grandes villes avec de nombreux lycées  .

Avant la réforme : Les lycéens n’étaient seulement tributaires du revenu de leurs parents et donc du milieu social que si ils voulaient faire une formation « spécifique » .

Après la réforme : non seulement ils sont tributaires du revenu des parents mais aussi   de leur position sur le territoire .

Effectivement c’est vachement plus égalitaire comme réforme .

 

 

 

3 commentaires sur “Inégalités territoriales

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :