Retour sur 5 années d’ief

Un commentaire sur facebook m’a donné envie de faire le point et de révéler quelques constats faits,  depuis notre première déclaration d’ief en décembre 2013 .

Mr N, a été desco le premier en décembre 2013 , en classe de ce1 .  J’ai récupéré un enfant « cassé »

  • n’aimant pas lire
  • ne voulant pas écrire
  • écrivant mal (cochon ,pas soigné )
  • en retard sur le programme de ce1
  • démotivé

—————————

La lecture – Je vous brosse vite fait le tableau , en cp , il était tellement motivé pour apprendre à lire que le soir , je complétais . Durant ce même cp , il a eu des séances d’orthophoniste (la moitié de l’année) , résultat en juin , il était un des meilleurs lecteurs de la classe de cp .

Ce n’était donc pas un souci « technique » pour lui , il savait parfaitement lire en fin de cp , mais l’école , n’a pas su lui transmettre le goût de la lecture . En lui proposant des albums jeunesses , sous forme de photocopies , en traînant sur les histoires ….  Ils ont surtout réussi à me le dégoûter de la lecture rendant ça inintéressant .

Après 5 année d’ief  – La lecture n’est pas son fort , il lit , le plus souvent des livres que je lui impose . Actuellement « La gloire de mon père » , il a peu de lecture plaisir  mais quand il aime un livre : il le dévore ! Il est plus intéressé par les livres « documentaires  » que les romans  , c’est plus par flemme de chercher un livre qui pourrait lui plaire qu’autre chose ! Mais je ne lâche pas l’affaire et même si ça prend du temps je sais que j’en ferrai un lecteur compulsif .

—————————-

L’écriture – En GS,  je lui avais acheté un livre ardoise vers Noël , il était tellement impatient d’apprendre qu’il a « usé » une page à force d’écrire et d’effacer . Après 5 jours de desco , je découvre que mon fils à une écriture horrible , il tourne les lettres à l’envers quand il ne les fait pas en miroir  pourtant ni en cp ni en début de ce1 , ces problèmes n’ont été détectés . Il écrivait mal , s’énervait et faisait encore plus de ratures .

Après 5 année d’ief  – Cela a été  le plus difficile à « réparer » , je dois  dire .  Se muscler , apprendre à écrire, y trouver du plaisir , y apporter du soin , 5 longues années à batailler, ruser pour y parvenir . Et miracle depuis déjà 2 ans , je voyais les progrès , les inspecteurs aussi le remarquaient , mais c’est il y a quelques jours que ma plus belle récompense est arrivée  . Mon fils (12 ans -5ème), m’a dit que depuis quelques temps il « appréciait » que ces cahiers , ses exercices soient bien tenus , qu’il prenait du plaisir à écrire « proprement », faisant attention à ce que ça soit « beau » .

——————–

L’orthographe – Pas vu , pas eu le temps , je ne sais pas , personne ne m’a dit qu’il était dysorthographique non plus .

Après 5 année d’ief –  il y est toujours lol, l’ief ne fait pas de miracle  ! Cependant  , il y a du mieux , j’ai même eu une phrase de dictée sans faute en début de semaine .  Le plus important c’est qu’il a confiance en lui , lui qui peut vous écrire « mains » : « mingts » , faire 4 fautes par mot , n’a plus honte de lui ,et est ainsi capable de m’écrire plus d’une page de rédaction  . ( je ne vous cache pas que ça fait mal aux yeux au moment de la correction, même aux miens ) .Nous rigolons de ses fautes, que je nomme « stylisme orthographique » ,  lui et moi savons que  la route est encore  longue mais qu’il ne peux que s’améliorer.

 

Miss C , elle a été desco quelques mois après , en février 2014 , en classe de cm1 .  Hormis une horreur pour la lecture , elle est sortie de l’école à peu près bien . Je n’ai découvert les « surprises » qu’après .

Lecture – elle n’aimait pas lire  , en cm1 le maximum pour elle était une histoire « j’aime lire » de 6 pages .  Le premier souci rencontré a été le manque cruel de vocabulaire , c’est vrai qu’il n’est pas facile de comprendre un livre quand on en est dépourvu .

Après 5 année d’ief – Il y a très longtemps qu’elle est guérie ,^-^ ! Une fois le côté vocabulaire rétablit , elle a trouvé son style « les mangas » , qu’elle lit en 20 min aujourd’hui mdr, et donc se tourne de plus en plus vers les romans . Sa particularité  : lire 3 ou 4 livres en même temps , voir de lire la fin avant le début aussi ( cette enfant est un mystère pour moi ) .

———————–

Le dictionnaire – En fin de cp , elle était rentrée à la maison un soir , totalement excitée par le cours sur les dictionnaires que sa maîtresse avait donné . Je me souviens lui en avoir commandé , le soir même . Une fois reçu , elle a dû dormir avec durant 3 jours , passant son temps à le lire , l’emmenant à l’école tel un trésor .

Arrivée en ief, elle avait les dicos en horreur , mais vraiment , au point qu’elle paniquait et n’arrivait pas à trouver un mot dedans ! J’ai appris , plus tard , qu’en ce1 , la maîtresse faisait des concours de rapidité et que ça l’avait totalement bloquée .

Après 5 année d’ief –  Enfin, elle aussi a retrouvé sa passion des dictionnaires,  elle y cherche souvent ses mots , et s’y perd durant de bons 1/4 d’heure , tellement c’est intéressant . Dernier récemment fait , elle en a 8 sur son bureau ( anglais,espagnole, français , synonyme…)

J’ai pu voir des différences entre les 2 grands qui ont été en primaire et les deux plus jeunes qui n’y ont pas été , voir même une différence entre Miss M qui a été en maternelle et Miss K en ief depuis sa naissance  presque .

Le primaire a cassé  mes deux grands,  eux qui aimaient apprendre , qui avaient envie et c’est ça le plus malheureux , ont été dégoûtés .  Passez 6h par jour assis ,  à apprendre ne leur à jamais posé de problème , travailler , faire des devoirs non plus  . La cause :  des enseignants « incompétents » ( pas tous,  ils en ont eu quelques uns de très , très bons ) n’ayant aucune pédagogie , aucun sens de la transmission , aucune « vocation » !

Pour terminer , je vous livre  le plus gros scoop de mes 5 années d’ief , le côté « obscure » , le seul truc qui est en partie « négatif » .

La boite de Pandore – Je l’ai ouverte et je ne peux plus la refermer ! J’ai offert à mes enfants la possibilité de réfléchir par eux même , d’être eux même, de s’affranchir de ces petites cases dans lesquelles ils ne rentraient pas . Je les ai vus devenir libre, heureux, curieux  et cultivés , s’épanouir au fil des ans.

Et c’est avec effroi quelque part que je me rends compte qu’en leur offrant cette liberté , j’ai tellement déployé  leurs ailes  qu’ils sont incapables , à ce jour , de les replier ! C’est peut-être le seul point négatif de l’ief finalement , apprendre  à ne pas être un mouton c’est ne plus vouloir faire le mouton .

J’ai des enfants atypiques qui ne peuvent plus reprendre le chemin de l’école , et ça c’est de ma faute . Mais je l’assume parfaitement , qui suis-je pour leur imposer ce retour moi qui leur ai  fait goûter à la liberté ?  Voilà le revers de la médaille, je pourrai demain les remettre, ils s’adapteraient certainement , mais à quel prix ?

Nous n’avons pas travaillé si dure pour faire machine arrière , il n’en est pas question . C’est pourquoi l’ief doit être pris avec sérieux , parfois ils demanderont à y retourner, parfois ils en seront incapables .

Le constat n’est pas si dramatique, j’ai appris à connaître mes enfants: c’est une chance . Inutile de perdre du temps à les aiguiller sur certaines voies , si je ne sais pas encore où les envoyer , je sais au moins où ne pas les envoyer , j’ai donc la moitié de la réponse .

2 réflexions sur “Retour sur 5 années d’ief

  1. Très intéressant d’avoir ton recul. Impressionnant tout de même pour ton garçon ! Ca doit lui demander une concentration énorme d’écrire !
    Pour le non retour à la scolarisation, c’est normal je pense… c’est comme de revenir au Vieux Monde avec des enfants du Nouveau… impossible, sauf s’ils choisissent en conscience de prendre sur eux quelques temps, pour obtenir un examen nécessaire à leur réalisation, par exemple.

    J'aime

    • oui ça lui demande beaucoup d’efforts mais il n’a pas le choix, on a besoin d’écrire chaque jour : la liste des courses, un mots sur le frigo etc.
      il doit réussir à maitriser l’orthographe « simple » de la vie de tout les jours au minimum . Là il vient de découvrir que plus il écrit , mieux il mémorise les mots .

      J’aime bien l’analogie entre le vieux monde et la génération nouvelle, car c’est ce qui se passe chez moi : toilette sèche, serviette H lavable, légumes du jardin etc , nous revenons en arrière
      littéralement depuis un moment et je constate que mes enfants s’adaptent très bien

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.