Haro au tout ludique

Vous connaissiez  ma très légère intolérance à la bienveillance  à tout va, voici ma seconde allergie , qui débute en ce début d’année 2018 : le ludique !!!

Ludique , adjectif (source) : signifie qui relève du jeu qui est relatif au jeu. Quelque chose de ludique possède certaines caractéristiques du jeu. Une approche ludique ou divertissante.

Activité ludique.(source) : Activité qui se dépense dans le jeu , activité dont la motivation est l’assimilation du réel au moi et qui permet au jeune enfant d’assurer son équilibre affectif et intellectuel. Chez l’adolescent et l’adulte, l’activité ludique peut persister ou reparaître chaque fois que la maturation de l’esprit est insuffisante (…), chaque fois que l’équilibre psychique s’établit mal

Si je vous mets ces définitions, c’est parce que pour moi , le ludique c’est avant tout pour les « petits » , arrivé à un certain âge 10 ans, je dirai , le ludique  doit être , oui , mais devient tout de même secondaire . D’ailleurs la seconde définition , souligne la maturation d’esprit insuffisante ,ce qui vient étayer ce que je pense .Si l’enfant n’a pas de souci , arrivé à un moment le ludique n’est pas utile.

Si on part du principe que son opposé est « barbant » , alors une grande partie des apprentissages de secondaire  n’est pas ludique ! Il n’est plus question de rendre tout marrant ou rigolo , pour faire avancer les enfants . Premièrement parce que il est temps de les encrer un peu plus avec la réalité de la vie , qui elle n’a rien de ludique , sinon la confrontation fera mal un jour .

  • Si pour les mathématiques, on va continuer à schématiser les problèmes c’est avant tout pour une question de compréhension .
  • Si en sciences , on va préférer faire des expériences , c’est parce que ça rend le cours plus vivant et qu’on retient bien mieux en manipulant : tout ce qui est concret est mieux assimilé .

Mais pour autant , on ne va pas faire regarder un film à la place de lire un livre , sous prétexte que c’est plus ludique , plus rapide etc… En littérature , on veille justement à donner des textes de qualités afin d’étoffer le vocabulaire  et la culture . Ainsi au fil du temps on élève le niveau de l’enfant . ( je ne dis pas que le visionnage de film , n’est pas complémentaire à la lecture , c’est juste un autre sujet )

Si on choisit l’IEF, c’est avant tout pour nos enfants , prendre la responsabilité de leur instruction, implique inexorablement  d’élever leur niveau , de les emmener plus haut . Encore plus quand vos enfants ont du mal , on ne lâche pas l’affaire sous prétexte qu’ils n’aiment pas . On les accompagne au contraire . Pensez aux enfants avec des troubles dys , on n’arrête pas de faire lire un dyslexique,  les dysorthographie n’arrêtent pas d’écrire ( production d’écrit ) ?

Au contraire on les encourage à faire plus , pour s’entraîner , pour y arriver plus facilement : mais c’est difficile , ces enfants bossent 2 à 3 fois plus, pour un résultat identique .

Second constat : « les applications ludiques » ….

NON, toutes les études le disent , mettre des tablettes entre les mains de jeunes enfants  ce n’est pas bon . Nous passerons sur le fait que même le ministère ne l’a pas compris , puisque les manuels numériques fleurissent dans les établissements …. J’adore faire du ludique avec mes plus  jeunes enfants, ne vous méprenez pas . Mais pas avec un écran !

J’utilise des blocs d’activités, des cahiers  , du papier ,des crayons , des jeux de société , des livres …. et j’en passe , tout est bon . Tout ce qui nous entoure  peut être utilisé pour rendre une matière accessible, inintéressante  , tout sauf du numérique !

D’abord , vous , vous n’aviez rien de tout ça , enfant et vous allez bien , non ?

Ensuite j’ajouterai , qu’en plus des études qui sortent tous les mois, on sait que même dans la Silicon Valley , ils ne donnent pas d’écran aux enfants ! Quand même , si les gens qui les fabriquent , n’en donnent pas à leurs enfants , ce n’est pas pour rien . Quand j’étais enfants , déjà , on s’inquiétait du temps passer devant la tv, puis cela a été devant les consoles de salon ….

Et aujourd’hui , que voit-on : les parents qui cherchent des applications ludiques pour les enfants . Non mais c’est le monde à l’envers ! Chers parents , faites attention de ne pas tomber dans la facilité et ses travers . Vous qui avez opté pour l’IEF, vous avez pris en charge l’instruction de vos enfants , si c’est pour refiler le bébé à un dispositif numérique , peut-être que l’école ce n’est pas si mal alors .

Pensez-y , si aujourd’hui vous encouragez les enfants à prendre les tablettes, demain ne venez pas vous plaindre qu’ils refusent de prendre un livre !

Tout est une question de dosage, de modération, d’éducation… Devinez quoi ? Depuis le 1er , j’ai interdit les consoles en semaine (pourtant ils ne sont pas accros) juste une question de remise en perspective de notre mode de vie , et bien là ils jouent aux jeux de société . Hier soir c’était un jeu de géographie, avant hier le nain jaune ….

7 réflexions sur “Haro au tout ludique

  1. Pour prolonger ta réflexion, j’ajouterai ces points :
    1) ce que l’adulte considère comme « barbant » ne l’est pas nécessairement pour l’enfant. Par exemple, un jeune enfant peut recommencer un nombre incalculable de fois le même jeu ou le même geste (s’il est bébé) là où l’adulte en aura assez au bout de deux fois. Un enfant peut réclamer d’entendre la même histoire des dizaines de fois là où l’adulte se satisfait d’une fois idem pour les films. Pourquoi? Parce que l’enfant refait tant qu’il ne considère pas qu’il en a pleinement fait le tour, puiser tout ce qu’il a à y puiser; L’adulte, lui, a fait le tour, a une vision globale plus rapidement, parce qu’il a été enfant et est devenu adulte! Il s’est construit! Il faut donc que les parents apprennent à ne pas plaquer leurs motivations sur celles de leurs enfants.
    2) Nos enfants nous obligent. On doit leur apprendre petit à petit à surmonter les obstacles et non les contourner systématiquement. Le rôle de l’éducation est bien de donner des clés pour appréhender les difficultés, les affronter, les surmonter puis partager la satisfaction d’y être parvenu. Tellement belle satisfaction! Les aider à systématique contourner la difficulté à aller au plus facile non seulement ne les construit pas mais en plus les prive de connaitre cette belle satisfaction ! Effort, volonté, persévérance, courage ne font plus recette. Pourtant ces qualités sont belles et tellement utiles dans la vie!
    3) Nous négligeons notre rôle dans la transmission et l’interaction. Nous enfants nous regardent. Si nous abordons une leçon, un exercice, un matière en soufflant, soupirant, traînant des pieds, nécessairement l’enfant reproduira. Là encore nos enfants nous obligent. Abordons la matinée de travail avec sourire, enthousiasme, cherchons le petit plus qui rendra la séance vivante et acceptable et les enfants entrerons avec nous dans la matière ! L’ennui se communique aussi facilement que le rire ou la joie! Ne l’oublions pas. Tout comme il vaut mieux dire « passe une belle journée » plutôt que « bon courage » ! Le meilleur moyen de rendre intéressant un truc qui ne t’intéresse pas, c’est de t’y intéresser ! C’est tellement vrai ! Nous avons à veiller à porter des lunettes roses, à en donner à nos enfants !

    J'aime

  2. 100% d’accord avec toi: pas d’applications à la maison. Ce qui m’énerve, c’est l’attitude de l’instit de ma fille qui conseille en classe certains sites ou applis pour travailler « ludique ». Je passe forcément pour la méchante maman.

    J'aime

    • Pour moi un enseignant ne devrait proposer ce genre de support , qu’à 1 enfant , qui a vraiment des soucis
      et qui a besoin de beaucoup plus travailler et s’entrainer , en plus de l’école
      Du coup , le côté ludique de la tablette, ne donnerait pas à l’enfant l’impression de ne faire « que ça »

      mais autrement , je n’en vois pas l’intérêt , les jeux de société sont très ludique

      J'aime

  3. Pingback: Le ludique #2 { STOP aux écrans} | chouette y a plus ecole

  4.  » on ne lâche pas l’affaire sous prétexte qu’ils n’aiment pas . On les accompagne au contraire . Pensez aux enfants avec des troubles dys , on n’arrête pas de faire lire un dyslexique, les dysorthographie n’arrêtent pas d’écrire ( production d’écrit ) ? »

    J’ai i, enfant de plus de 10 ans multi dys suivi par des pro dont neuropsy. Et… si, on ne force pas un enfant en difficultés à lire ou écrire. On évite de le mettre en échec et de lui faire cogner la tête dans le mûr. Sinon, il perd encore plus en estime de lui et le gout d’apprendre. Tout comme on ne demande pas à un handicapé moteur cloué en fauteuil de marcher alors qu’il ne peut pas. J’ai fais cette erreur à un moment et je n’ai fais que renforcer ses difficultés.

    D »ailleurs, les adaptations pour multi dys font appellent à des logiciels spéciaux, des cours avec textes à trous pour moins d’écriture etc

    Puis « ludique » ne veut pas dire « pas sérieux » ou « pas poussé ».

    J'aime

    • oui bien entendu , qu’il faille adapter , à situation particulière = réponse particulière . Pour autant , on ne peux pas appliquer cela à la majorité des enfants .
      Vous serez d’accord que les 3/4 des enfants ne sont pas multidys , et que ce qui est mis en place pour votre enfant , ne sera applicable aux autres enfants
      dys ou non .

      Tout est une question de dosage , j’aime beaucoup regarder des documentaire à la TV , je trouve ça plus ludique que de lire un bouquin par exemple
      , en histoire je trouve ça plus vivant . Pour autant , ce n’est jamais ma seule source d’instruction .

      J'aime

  5. dans mon commentaire, je relève surtout le paragraphe pour les enfants à troubles d’apprentissage, et pour l’immense majorité des enfants dys, les adaptations sont les mêmes… 😉

    puis, sous la lumière des neurosciences et de la psychologie humaine, l’enfant (et aussi l’adulte) apprend mieux, retient mieux quand l’apprentissage est associé à du plaisir d’où la notion de ludique. L’apprentissage doit être un plaisir et non une corvée .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.